Metro introduit en Bourse sa filiale de bricolage Praktiker

 |  | 373 mots
Lecture 2 min.
Metro lance l'introduction en Bourse de sa filiale de bricolage Pratiker. Comme il l'avait annoncé fin octobre (voir ci-contre), le groupe de distribution allemand va céder sur les marchés la majorité du capital de sa filiale dans les prochains jours. La fourchette du prix d'introduction se situe entre 16 et 19 euros par action. D'après des sources provenant de la banque JP Morgan, Praktiker serait valorisé entre 1,12 et 1,26 milliard d'euros.Grâce à cette opération, Metro espère ainsi lever entre 424 et 504 millions d'euros en cédant jusqu'à 34,5 millions de titres, option de surallocation comprise. Tout s'accélère, puisque la période de souscription démarre aujourd'hui 7 novembre pour se terminer le 17 novembre. L'introduction pourrait avoir lieu le lendemain 18 novembre. D'après le président de Praktiker, Wolfgang Werner, la vente sera un succès puisque "les investisseurs se bousculent au portillon".Le groupe de distribution met ainsi fin à un processus engagé il y a cinq mois. En juin, Metro avait indiqué qu'il souhaitait de séparer de Praktiker (voir ci-contre). Il envisageait alors deux possibilités: soit la céder à un investisseur, soit l'introduire en Bourse (voir ci-contre).Metro se sépare d'une filiale qu'il avait rachetée il y a près de dix ans, en 1996. Pendant de nombreuses années, Praktiker a dégagé d'importantes pertes. En 2002, la société avait multiplié sa perte opérationnelle par quatre à 41,6 millions d'euros. A l'époque, Praktiker souffrait de la forte concurrence des discounters (distributeurs à très bas prix).Depuis, Praktiker a progressivement redressé la barre depuis deux ans et est devenu leader sur les marchés en croissance de l'Europe de l'Est. Cette filiale a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaire de près de 3 milliards d'euros pour un bénéfice d'exploitation de 59 millions d'euros. Elle gérait au début de l'année 339 magasins en Europe.De son côté, Metro va pouvoir ainsi se renflouer un peu. La semaine dernière, le groupe avait lancé une alerte sur ses résultats (voir ci-contre). Metro est engagé dans un recentrage stratégique dans ses métiers de la distribution alimentaire, les grands magasins et l'électrodomestique.A Francfort, la titre a clôturé en progression de 1,63% à 37,30 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :