Air France-KLM n'a pas souffert de la facture du pétrole

 |  | 537 mots
Lecture 3 min.
Ce sont de solides résultats qu'a annoncé ce matin Air France-KLM, au titre du premier trimestre de son exercice fiscal 2005/2006 (avril à juin). En dépit de la hausse du prix du brut et par voie de conséquence du kerozène, Air France-KLM a enregistré une activité passagers très dynamique. En revanche, l'activité cargo a été pénalisée par la faiblesse des exportations européennes. Ainsi, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 5,5% à 5,19 milliards d'euros sur son premier trimestre.Les charges d'exploitation ont progressé de 4,7% à 4,96 milliards d'euros, dont 809 millions exclusivement liés à la facture pétrolière, en hausse de 32%. La croissance de cette facture est liée à une explosion de 50% du prix du jet fuel, combinée à une baisse de 7% du dollar par rapport à l'euro. Hors carburant, les charges sociales sont restées quasi stables par rapport au premier trimestre 2004/2005.Le résultat d'exploitation du groupe s'est élevé à 223 millions d'euros, en hausse de 27% sur le premier trimestre de l'exercice. La marge opérationnelle s'est améliorée de 0,7 point à 4,3%. En termes d'activité, le trafic passagers a progressé de 6,5% pour une augmentation de la capacité de 4,9%, entraînant un coefficient d'occupation de 79,5% (+1,2 point). Le chiffre d'affaires passagers s'élève à 4,08 milliards d'euros, en croissance de 6,5%, amputé d'un effet de change négatif de 1,6%. Le résultat d'exploitation de cette branche a progressé de 35% à 176 millions d'euros. Du côté de l'activité cargo, le trafic a progressé de 1,4% pour une hausse des capacités de 6,1%. Le taux de remplissage a baissé de 3 points à 65,5%, le chiffre d'affaire s'élevant à 660 millions d'euros. L'activité réussit à contribuer positivement au bénéfice d'exploitation, à hauteur de 11 millions d'euros contre 18 millions un an plus tôt. Au final, le groupe enregistre un résultat net de 112 millions d'euros. Le groupe précise que la variation par rapport au 30 juin 2004 (536 millions d'euros) n'est pas significative, étant donné la reprise de l'écart d'acquisition négatif de KLM. A données comparables, le bénéfice net s'élève à 110 millions d'euros, en hausse par rapport aux 87 millions de l'an dernier.Pour l'exercice en cours, le groupe relève sa prévision de bénéfice d'exploitation, tablant désormais sur une "hausse significative" par rapport à 2004/2005, alors qu'il espérait jusqu'à présent un résultat stable. Le pétrole ne semble pas trop affecter le groupe, qui considère que "la qualité des couvertures carburant amortit sensiblement l'impact des hausses actuelles du prix du pétrole sur les charges courantes", précise t-il.Réagissant à ces annonces positives, le titre bondit de 2,48% à 13,62 euros en fin de séance.Air France distribue une prime de 200 euros à ses salariésLa direction d'Air France a annoncé hier aux syndicats le versement d'une "prime exceptionnelle d'intéressement de 200 euros" à chacun des 73.400 salariés de la compagnie. Rendue possible par la loi Breton du 26 juillet dernier, cette prime exceptionnelle qui "sera versée, par virement, le 13 octobre prochain, vient s'ajouter à la prime (normale) d'intéressement de 54 euros au titre de l'exercice 2004-2005". C'est une victoire pour les syndicats qui avaient écrit "le 30 juin dernier au président (Jean-Cyril) Spinetta pour souligner la faiblesse du montant de l'intéressement (54 euros) et demander 200 euros" de prime supplémentaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :