Retour aux bénéfices pour Club Med

 |  | 312 mots
Lecture 1 min.
A force de persévérer, les efforts payent. Le célèbre groupe de tourisme Club Méditerranée a annoncé ce matin que le résultat net de son exercice 2004/2005, clos au 31 octobre, sera à l'équilibre pour la première fois depuis cinq ans. Déjà au premier semestre 2005, le groupe avait enregistré un léger bénéfice de 3 millions d'euros (voir ci-contre).Cet exercice 2004/2005 mettra donc fin à une série noire de cinq années de perte. En 2002/2003, le groupe dirigé par Henri Giscard d'Estaing affichait une perte de 94 millions d'euros, réduite à 44 millions d'euros l'an dernier lors de l'exercice 2003/2004 (voir ci-contre).Les bénéfices de cette année comprendront d'ailleurs une plus-value exceptionnelle émanant d'une vente de murs. A l'instar de son actionnaire principal Accor, qui détient 28,90% de son capital, le Club Méditerranée vient de céder les murs de quatre de ses villages. Le repreneur de ce parc immobilier est l'ancienne foncière française Gecina, qui appartient à l'Espagnol Metrovacesa depuis mars dernier. Le montant de la cession s'élève à 225 millions d'euros.L'opération va "apporter au groupe une plus grande flexibilité financière pour accompagner sa stratégie de montée de gamme", souligne le communiqué. Cette nouvelle politique a été amorcée depuis l'arrivée d'Accor dans le capital de Club Med en juin 2004. A l'époque, les deux groupes avaient affichés d'importantes synergies, 17 millions d'euros pour 2005, 33 millions d'euros en 2006 puis 46 millions d'euros en 2007 (voir ci-contre). Parallèlement à ces annonces, le Club Med souligne que sa dette diminue de 175 millions d'euros. En conséquence, le ratio d'endettement (dette par rapport au fonds propres) s'élèvera à 50% en normes comptables françaises.Le titre Club Med a clôturé en hausse de 0,66% à 38,20 euros et son actionnaire principal Accor a vu son titre progresser de 1,64% à 42,12 euros à la Bourse de Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :