Ahold supprime 700 emplois dans sa filiale américaine

 |  | 226 mots
Lecture 1 min.
Ahold met en ordre de marche son plan de restructuration aux Etats-Unis. Le groupe néerlandais de distribution va supprimer 700 emplois outre-Atlantique, dont 500 postes administratifs. Ce qui se traduira dès le quatrième trimestre 2005 par la comptabilisation d'une charge comprise entre 50 et 60 millions de dollars (entre 42 et 50 millions d'euros).Ces coupes dans les effectifs rentrent dans le cadre de la restructuration de sa filiale américaine US Foodservice. Ahold a décidé de la reprendre en main après qu'elle eût fait l'objet d'un scandale de comptabilité en 2003.Le géant néerlandais s'était fixé comme objectif de réduire les coûts de US Foodservice de 100 millions de dollars d'ici 2008, dont la moitié en 2006. Ahold réalise 70% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis grâce à cette filiale américaine.Ahold avait annoncé fin novembre une perte trimestrielle de 239 millions d'euros en raison d'une provision de 896 millions d'euros avant impôts liée au règlement ce scandale comptable (voir ci-contre). En contrepartie, le groupe de distribution a accepté de verser 1,1 milliard de dollars de dommages-intérêts à des actionnaires néerlandais et américains (voir ci-contre). Entre 1998 et 2003, plus de 900 millions d'euros d'irrégularités comptables avaient été constatées au sein du groupe et de sa filiale US Foodservice.A Amsterdam, le titre recule en fin de matinée de 0,31% à 6,36 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :