La croissance organique moteur de la rentabilité de Veolia

 |  | 361 mots
Lecture 2 min.
Veolia mise sur la croissance organique. Le groupe spécialisé dans les services propres "n'a pas besoin d'une politique significative d'acquisitions" selon les termes de son président Henri Proglio. Et les résultats confirment bien cette tendance. Fin juillet, Veolia avait déjà publié un chiffre d'affaires en forte croissance de 10,4% à 12,14 milliards d'euros. Illustrant la bonne croissance organique du groupe, la rentabilité opérationnelle des activités s'améliore de 20,7% à 952,8 millions d'euros, un résultat supérieur aux attentes. Cette progression a bénéficié de "la poursuite du plan d'efficacité en 2005" selon le groupe qui confirme son objectif "minimum" de 300 millions d'euros d'économie en année pleine 2006. En 2005, le montant cumulé de l'économie sera sensiblement supérieur à 200 millions d'euros.Malgré cela, le résultat net recule de 8,6% à 319,1 millions d'euros, à cause d'activités cédées l'an passé qui ne sont donc plus prises en compte. Cela étant, en ne prenant en compte que les activités récurrentes, le résultat net progresse de 26,1%, toujours à 319 millions d'euros.Pour le reste de l'année, le groupe prévoit une croissance annuelle de son chiffre d'affaires de 8% contre une prévision de 5% à 7% annoncée précédemment, illustrant encore une fois la forte croissance organique du groupe. Le groupe bénéficie "des nouveaux contrats signés depuis la fin du premier semestre dans l'activité énergie en Pologne, dans la branche transport aux Etats-Unis et dans les activités eaux et propreté en Chine" a indiqué Veolia.Le titre de Veolia baisse de 0,20% à 34,79 euros à la clôture de la Bourse de Paris."Dalkia restera une filiale de Veolia"Le président de Veolia Environnement a déclaré qu'il était en "discussion avec EDF sur l'ajustement de nos positions qui font suite au protocole signé en 2000 et précisé en 2005". Dalkia est une co-entreprise de Veolia et d'EDF créée en 2000. Les discussions portent sur la montée d'EDF au capital de Dalkia et doivent aboutir "d'ici la fin du mois de septembre" a ajouté Henri Proglio. Mais ces pourparlers ne changent "ni la physionomie ni l'évolution du groupe" et "Dalkia restera une filiale de Veolia Environnement" a-t-il conclut.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :