Petite hausse malgré le pétrole

 |  | 686 mots
Lecture 3 min.
Le marché parisien a légèrement rebondi. Mais les nouveaux records atteints par les cours du brut pèsent sur la tendance. Si Total en profite, les compagnies aériennes et les groupes chimiques sont particulièrement affectés. Pernod Ricard subit des prises de bénéfices après des résultats conformes aux attentes, tandis que Pinault-Printemps-Redoute affiche un léger repli. France Télécom et Vivendi Universal montent après des recommandations positives d'un courtier sur les télécoms. A la clôture, le CAC 40 gagne 0,32% à 4.032,07 points dans un volume d'affaires de 2,94 milliards d'euros traité sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,11% et, à Francfort, le Dax avance de 0,16%. L'échéance avril sur le brut léger américain se négocie à 56,80 dollars le baril, après avoir touché un plus haut à 57,35. Le relèvement du plafond de l'Opep est jugé insuffisant pour répondre à la demande mondiale. Par ailleurs, les stocks hebdomadaires américains ont moins progressé que prévu. Sur le marché des changes, le dollar se reprend à 1,3373 pour 1 euro, après être tombé à 1,3439 hier à l'annonce d'un déficit courant record au quatrième trimestre.Le département du Travail a d'annoncé que les inscriptions au chômage avaient diminué de 10.000 à 318.000 la semaine dernière, contre 315.000 anticipées par les analystes. Conformément aux attentes, l'indice des indicateurs avancés de l'économie américaine a rebondi de 0,1% à 115,6 en février, affichant ainsi sa troisième progression en quatre mois.Plus forte baisse du CAC 40, Pernod Ricard recule de 1,88% à 109,40. Le groupe de vins et spiritueux a enregistré une hausse de 5,1% de son bénéfice net 2004 à 487 millions d'euros. Le résultat opérationnel progresse de 0,5% à 743 millions d'euros et le chiffre d'affaires de 1,1% à 3,57 milliards. Pernod indique qu'il proposera de verser au titre de l'exercice 2004, d'une durée exceptionnelle de 18 mois, un dividende de 2,14 euros, dont un premier acompte de 0,98 euro a été versé le 11 janvier. Le groupe dit envisager avec confiance son développement futur.France Télécom monte de 1,89%, à 22,70 euros et Vivendi Universal de 1,79%, à 23,32 euros. Un courtier influent est positif sur le secteur des téélcoms.Pinault-Printemps-Redoute cède 0,36% à 83 euros. Le groupe de luxe et de distribution a annoncé une hausse de 45,9% de son bénéfice net 2004 à 940,6 millions d'euros. Ces résultats intègrent Gucci sur la période du 1er novembre 2003 au 31 décembre 2004 et Rexel du 1er janvier au 10 décembre 2004. Le résultat d'exploitation progresse de 13,1% à 1,46 milliard d'euros. En données pro forma, il augmente de 19,4% à 1,07 milliard. Le chiffre d'affaires stagne à 24,2 milliards d'euros (-0,6%). PPR propose un dividende de 2,52 euros, contre 2,40 un an plus tôt.Michelin gagne 0,1% à 51 euros. Son concurrent américain Goodyear a dégagé un bénéfice net de 124,6 millions de dollars au quatrième trimestre, contre une perte de 427 millions un an plus tôt.Air France-KLM plie de 1,29% à 13,82 euros dans le sillage de l'envolée des cours du pétrole. Total prend en revanche 0,11% à 180,60 euros.Norbert Dentressangle perd 1,43% à 48,20 euros. Le groupe de transport et de logistique a dégagé un bénéfice net de 36,2 millions d'euros l'an dernier, en hausse de 33%. Le résultat d'exploitation progresse de 21,8% à 62,5 millions d'euros et le chiffre d'affaires de 6,7% à 1,3 milliard. Le groupe propose un dividende de 0,84 euro par action, en hausse de 20%. Norbert Dentressangle annonce un nouveau plan sur trois ans baptisé " Challenge 2008 " ayant pour objectif d'atteindre par croissance externe et interne un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros avec une rentabilité opérationnelle de 5% du chiffre d'affaires.Guyenne et Gascogne perd 1,56% à 85,40 euros. Le franchisé de Carrefour a vu son bénéfice net reculer de 15,2% à 42,74 millions d'euros en 2004. Le résultat d'exploitation baisse de 26,5% à 40,3 millions et le chiffre d'affaires de 2,6% à 1,16 milliard d'euros. Pour 2005, le groupe vise un retour " à une évolution positive du chiffre d'affaires et du résultat net ". Enfin, Ubisoft cède 0,52% à 30,41 euros. Le groupe table désormais sur un chiffre d'affaires supérieur à 215 millions d'euros au quatrième trimestre 2004-2005, contre plus de 220 millions initialement prévus. L'éditeur de jeux vidéo maintient cependant sa prévision de résultat d'exploitation.Olivier AubergerCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :