Le CAC 40 termine en hausse avant les publications

 |   |  814  mots
Alors qu'il avait entamé la séance en basculant en terrain négatif, le marché s'est arrimé près de l'équilibre en fin de matinée, et a poussé les feux à l'approche de la clôture. Une hausse dont il est partiellement revenu, et principalement attribuable à la baisse des cours du baril de pétrole sous les 58 dollars. Au terme des échanges, le marché reste donc près de ses plus hauts annuels, en hausse de 14,3% depuis le début de l'année. Paris fait preuve d'un bel optimisme, alors que la moitié des entreprises du CAC 40 publieront leurs ventes et/ou leurs résultats cette semaine. Par ailleurs, le marché attend une série de statistiques américaines, dont la première estimation du PIB au deuxième trimestre, vendredi. Fait marquant du jour, Danone abandonne environ 7,5% alors que PepsiCo a indiqué aux autorités de marché qu'il ne préparait pas d'offre sur le groupe français. Pernod Ricard et les valeurs technologiques cèdent également du terrain, tandis que Total progresse de plus de 2%.A la clôture, le CAC 40 gagne 0,15% à 4.422,12 points dans un volume d'affaires de 3,14 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie gagne 0,55 à 5.270,7 points et, à Francfort, le Dax gagne 0,12% à 4.842,70 points. A New York, le Dow Jones gagne 0,01% à 10.651,74 points.Sur le marché des changes, le dollar se tasse à 1,2048 pour 1 euro, les cambistes tablant sur une poursuite du cycle de resserrement monétaire de la Fed. Cette dernière publiera son Livre Beige mercredi soir.Le contrat septembre sur le brut léger américain cède 60 cents à 58,05 dollars le baril alors que la tempête tropicale Gert a épargné les installations du Golfe du Mexique. Le cours du baril de brut léger a reculé jusqu'à 57,80 dollars en fin de séance.Publiées à 16 heures, les ventes de logements anciens ont progressé de 2,7% en juin aux Etats-Unis, au rythme annualisé record de 7,33 millions d'unités, contre 7,13 millions en mai, selon les chiffres publiés par l'Association nationale des agents immobiliers (NAR). Le consensus établi par Reuters tablait sur 7,15 millions d'unités en rythme annualisé le mois dernier. Par ailleurs, les prix de reventes ont augmenté de 14,7% sur un an, soit leur plus forte progression depuis novembre 1980.Danone abandonne 7,52% à 81,80 euros après avoir flambé de plus de 11% la semaine dernière. Une porte-parole de l'Autorité des marchés financiers (AMF) a confirmé que l'américain PepsiCo lui avait indiqué qu'il ne préparait pas d'offre sur le groupe français. L'ouverture d'une enquête sur les récents mouvements observés sur le titre Danone serait imminente, indique par ailleurs Les Echos. ING a dégradé Danone de " achat " à " conserver " et ramené son objectif de cours à 12 mois de 80 à 77 euros.Pernod Ricard recule de 2,76% à 134,10 euros sous l'effet de prises de bénéfices après un gain de près de 7% sur les deux dernières séances.Les dégagements bénéficiaires touchent également les valeurs technologiques. Alcatel perd 0,61% à 9,78 euros, Capgemini 1,22% à 28,43 et STMicroelectronics 0,75% à 14,59 euros. Le fabricant de semi-conducteurs présentera ses comptes du deuxième trimestre demain après la clôture de Wall Street.A l'inverse, Total gagne 2,16 % à 208,50 euros. Lehman Brothers a relevé son opinion à " positif " sur le secteur pétrolier européen, tout en dégradant Total de " surpondérer " à " pondération en ligne ". Le groupe parapétrolier Technip prend pour sa part 2,46% à 42,50 euros.France Télécom s'adjuge 0,25% à 23,90 euros. Selon la presse, l'opérateur serait bien placé pour acquérir l'espagnol Amena pour 10,6 milliards d'euros en numéraire et en actions. Ce prix comprend une reprise de dette.Saint-Gobain perd 0,81% à 48,02 euros, certains analystes pariant sur un relèvement de son offre sur BPB à 750 pence après que le britannique eut rejeté un proposition à 675 pence. Exane BNP Paribas est passé de " surperformance " à " neutre " sur Saint-Gobain.Arcelor cède 0,40% à 17,58 euros. Le groupe reconsidère son projet de prise de participation de 204,5 millions d'euros dans le chinois Laiwu Steel, écrit le Financial Times. Pékin a édicté de nouvelles règles afin d'empêcher les compagnies étrangères de prendre le contrôle des groupes sidérurgiques locaux.LVMH prend 0,73% à 68,70 euros. Le leader mondial du luxe doit publier son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture.Renault monte de 0,85% à 76,75 euros à la veille de la publication des résultats semestriels de sa filiale à 44% Nissan Motor. Les analystes tablent sur une nouvelle amélioration des comptes. Renault présentera par ailleurs ses comptes semestriels mercredi.Publicis prend 0,75% à 25,64 euros. Sa filiale ZenithOptimedia a remporté le budget média de l'Oréal pour sa division européenne, estimé à 1,5 milliard de dollars.Enfin, Ubisoft s'apprécie de 1,92% à 44,65 euros. Le président de l'éditeur de jeux vidéo a déclaré à Investir qu'il vise un doublement de son chiffre d'affaires et un triplement de son bénéfice entre 2005 et 2009.Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :