Nouveau record pour le CAC, le Crédit Agricole plébiscité

 |  | 737 mots
La Bourse de Paris qui a enregistré en fin de matinée un nouveau plus haut de trois ans, à 4.198,20 points, a effacé ses gains après l'ouverture mitigée des places américaines, avant de se reprendre quelques instants avant la clôture. Finalement, le CAC 40 termine la journée sur un gain de 0,13% à 4.183,72 points. Le volume d'affaires est relativement étoffé avec 3,47 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,10% et, à Francfort, le Dax prend 0,13%. L'euro, après avoir touché un plus bas de huit mois à 1,2160 ce matin en réaction au " non " néerlandais à la Constitution européenne, reprend quelques couleurs depuis le statu quo de la BCE et revient à 1,2279 dollar. Les cours du brut progressent sensiblement, s'approchant de la barre des 55 dollars, à 54,90 dollars précisément après la hausse de 1,4 million de barils des réserves américaines de pétrole, à 333,8 millions. Les stocks d'essence sont également en hausse de 1,3 million de barils et les stocks de produits distillés augmentent de 700.000 barils.Sur le plan économique, les prix à la production ont augmenté de 0,4% en avril dans la zone euro, gonflés notamment par la hausse de 1,9% des prix de l'énergie. Le département du Travail a annoncé une hausse de 25.000 à 350.000 des inscriptions au chômage la semaine dernière, là où les économistes anticipaient 325.000 demandes. Le coût unitaire de la main-d'oeuvre a augmenté de 4,3%, affichant ainsi sa plus forte hausse depuis le troisième trimestre 2000. Les commandes à l'industrie d'avril ont augmenté de 0,9% en avril, à 383,603 milliards de dollars, après une hausse de 0,7% (révisée de +0,1%) en mars. Les analystes anticipaient une progression de 1%.Le Crédit Agricole progresse de 1,97% à 21,72 euros. La banque verte a dégagé un bénéfice net de 905 millions d'euros au premier trimestre, en hausse de 41,6%. Le résultat net avant coûts liés au rapprochement avec le Crédit Lyonnais progresse de 40,7% à 937 millions d'euros. Le résultat brut d'exploitation s'apprécie de 26% à 1,02 milliard d'euros et le produit net bancaire ressort à 3,23 milliards d'euros.Alstom avance de 2,63% à 0,78 euro. L'australien United Group est parvenu à un accord en vue du rachat de la division transports du groupe français en Australie et Nouvelle Zélande pour 267,5 millions de dollars australiens (165 millions d'euros). Cette vente s'inscrit dans le cadre des cessions prévues par le plan de sauvetage d'Alstom. UBS a relevé son objectif de cours sur le titre de 0,69 à 0,80 euro tout en maintenant son opinion à " neutre ". Lehman Brothers est quant à lui passé à l'" achat " avec un objectif à 0,90 euro, contre 0,75 auparavant.EADS perd 0,79% à 23,78 euros, toujours affecté par le report des livraisons de l'A380. Le directeur financier du groupe, Hans Peter Ring, a d'ailleurs déclaré que Boeing devrait enregistrer plus de commandes qu'Airbus cette année, rapporte l'AFP.Pinault-Printemps-Redoute s'adjuge 2,08% à 83,30 euros alors qu'ING a repris la couverture du titre avec une recommandation d'" achat ". LVMH poursuit sa progression dans le sillage du dollar avec un gain de 0,66% à 61 euros. Le titre a gagné plus de 6% en deux jours. Oddo Securities a relevé sa recommandation d'" accumuler " à " achat " et porté son objectif de cours de 64 à 72 euros.Publicis grignote 0,29% à 23,98 euros. Le groupe de publicité a remporté le budget de Rogers Communications, le deuxième annonceur canadien, pour une durée de trois ans. Selon des sources industrielles citées par Reuters, le montant de ce budget se situe entre 90 et 120 millions de dollars américains. Par ailleurs, le PDG du groupe Maurice Lévy s'est dit optimiste pour 2005 et 2006 devant l'assemblée générale des actionnaires. M. Lévy a notamment réaffirmé que Publicis ferait mieux que le marché en termes de croissance organique et qu'il visait une marge opérationnelle de 17% en 2008, contre 15,4% en 2004.JCDecaux s'adjuge 1,21% à 20,07 euros. La société a annoncé que sa filiale MCDecaux avait remporté le contrat exclusif d'abribus publicitaires de Nagoya au Japon, pour une durée de vingt ans. MCDecaux est une coentreprise avec Mitsubishi Corp, détenue à 60% par le groupe français. Aucun montant n'a été annoncé.Enfin, Hermès International s'apprécie de 1,79% à 165 euros. Le groupe de luxe hésite à participer à la recapitalisation du fabricant allemand d'appareils photo Lecia. " Nous n'aiderons la société que dans la mesure où son plan stratégique nous paraîtra crédible sur le moyen et le long terme ", a indiqué Patrick Thomas, le directeur général et cogérant d'Hermès, aux Echos. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :