Paris s'est traîné avec Wall Street

 |  | 887 mots
Paris termine sur des pertes une séance pourtant entamée dans le vert. La déception liée aux résultats des entreprises américaines l'a finalement emporté sur les statistiques encourageantes publiées avant-Bourse outre-Atlantique. Si Yahoo!, IBM et Pfizer ont agréablement surpris, les présentations de ténors du S&P 500 comme Motorola, JP Morgan, General Motors ou Lucent n'avaient rien de très réjouissant. Comme les économistes l'avaient entrevu, la croissance des bénéfices des entreprises devrait ralentir en 2005. D'après une enquête réalisée auprès d'analystes par le cabinet d'études Thomson, citée par Bloomberg, la progression des résultats des entreprises américaines devrait avoir ralenti à 15,5 % au quatrième trimestre 2004, contre 16,8 % au troisième trimestre. Elle devrait ralentir à 10,5 % en 2005, contre 19,4 % en 2004.A la clôture, le CAC 40 cède 0,16 % à 3869,01 points dans un volume de 3,26 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie a basculé dans le rouge sur des pertes de 0,12% à 4.818,3 points tandis que, à Francfort, le Dax cède 0,12 % à 4.245,55 points. A New York, le Dow Jones cède 0,31 % à 10.595,54 points, et le Nasdaq 0,72 % à 2.090,95 points. Le dollar se maintient cependant à 1,3033 dollar pour un euro, tandis que sur le front du pétrole, le baril de Light Sweet Crude progresse très légèrement à 48,25 dollars.Sur le front des statistiques, les publications outre-Atlantique ont pourtant apporté plusieurs motifs de satisfaction. Le département du Travail a annoncé une baisse surprise de 0,1% des prix à la consommation en décembre, grâce notamment à la baisse des coûts de l'énergie. Hors énergie et alimentation, les prix ont augmenté de 0,2%, comme prévu. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué de 48.000 à 319.000, affichant ainsi leur plus forte baisse depuis début décembre 2001.Enfin, les mises en chantier de logements ont rebondi de 10,9% en décembre, contre une hausse de seulement 7,3% attendue, tandis que le nombre de permis de construire délivrés diminuait de 0,3%. Les investisseurs n'en ont pas fini avec l'économie puisque la Fed doit publier son Livre Beige à 20h00, lequel sera suivi à 23h00 par les stocks hebdomadaires de pétrole.En Europe, plusieurs batteries de données économiques avaient été publiées ce matin. Les prix à la production ont augmenté de 0,1% en Allemagne le mois dernier, et de 2,9% sur un an. Sur l'ensemble de 2004, la hausse ressort à 1,6%. En Grande-Bretagne, le chômage est resté stable à 2,7% en décembre. France Télécom baisse de 1% à 23,71 euros. Le groupe a formellement démenti les informations du quotidien italien Finanza e Mercati lui prêtant un intérêt pour Wind. Par ailleurs, France Télécom s'est joint à un consortium qui vise à prendre la participation de contrôle détenue par Israël dans Bezeq Israel Telecom. Un porte-parole de l'opérateur français a précisé que si l'opération aboutit, la participation de France Télécom n'excédera pas 2%.Vivendi Universal plie de 0,62% à 23,86 euros. L'Autorité des Marchés Financiers a ouvert plusieurs procédures de sanctions à l'encontre du groupe de médias et de communication, de son président Jean-René Fourtou et de son numéro deux Jean-Bernard Lévy, dans le cadre de l'enquête en cours sur les conditions de l'émission d'obligations remboursables en actions réalisée en novembre 2002.AGF perd 1,25 % à 55,25 euros alors que SG Securities a abaissé sa recommandation de "achat" à "conserver", tout en maintenant son opinion à "achat" sur son rival Axa, lequel prend 0,38% à 18,49.LVMH progresse de 0,73 % à 55,25 euros. Le numéro un mondial du luxe a publié un chiffre d'affaires en hausse de 6% à 12,631 milliards d'euros. Son résultat opérationnel devrait, pour sa part, être en progression "d'environ 10%".Arcelor cède 1,14 % à 16,43 euros. Son PDG Guy Dollé a déclaré que le groupe sidérurgique enregistrera un "bon" quatrième trimestre avant de connaître une bonne année 2005. M. Dollé a toutefois indiqué qu'il n'était pas favorable à des rachats d'actions dans l'immédiat.Sanofi-Aventis perd 0,52% à 57,75 euros. Morgan Stanley a ramené son objectif de cours de 75 à 63 euros et se dit prudent sur le secteur de la pharmacie.Rhodia progresse de 4,95% à 1,73 euro. Le groupe de chimie de spécialités a annoncé que ses résultats 2004 seront grevés par de nouveaux éléments exceptionnels, mais que son excédent d'exploitation 2004 avant coûts de restructuration devrait être " légèrement supérieur " à ses dernières prévisions. Rhodia dit avoir bénéficié d'un niveau d'activité soutenu au quatrième trimestre et prévoit une dette nette consolidée inférieure à 2 milliards d'euros à fin 2004.BioMérieux gagne 0,73 % à 31,92 euros. Le spécialiste des diagnostics in vitro a dégagé un chiffre d'affaires de 930,6 millions d'euros en 2004, en hausse de 1,8%, et de 5,2% à taux de change constant.Rémy Cointreau gagne 0,26% à 30,45 euros. Le groupe de spiritueux a publié une hausse de 1,2%, à 711,6 millions d'euros, de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de son exercice 2004-2005. A périmètre comparable, la hausse s'établit à 5%. Pour l'ensemble de l'exercice, Remy Cointreau confirme tabler sur une croissance organique à deux chiffres de son résultat opérationnel. Son concurrent Pernod-Ricard perd 0,91% à 109,20 euros.Cegid s'apprécie de 4,31% à 30,04 euros. L'éditeur de progiciels a vu son chiffre d'affaires s'apprécier de 25,9% à 49,9 millions d'euros au quatrième trimestre. Le groupe se montre par ailleurs confiant pour 2005.Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :