D'un fil au-dessus des 4.000 points

 |  | 783 mots
Lecture 4 min.
Le CAC 40 termine à l'arraché au-dessus du cap des 4.000 points, après être descendu près des 3.980 points en cours de séance. L'indice a souffert de la remontée des cours du pétrole et du nouvel accès de faiblesse de la monnaie américaine. Après être resté fermé hier, pour cause de President's Day, Wall Street a ouvert en baisse. Le marché américain est en terrain négatif à la suite de l'annonce d'un indice de confiance du consommateur américain mitigé. L'indice du Conference Board est ainsi en recul, même si c'est à partir de ses plus hauts de six mois.A la clôture, le CAC 40 perd 0,50% à 4.002,33 points dans un volume d'affaires de 4,1 milliards d'euros échangés sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,55% à 5.032,9 points et, à Francfort, le Dax recule de 0,69 % à 4.323,21 points. A New York, le Dow Jones baisse de 0,40% à 10.742,44 points.Sur le marché des changes, le dollar rechute à 1,3232 pour 1 euro, son plus bas niveau depuis quatre semaines. Les opérateurs procèdent à des prises de bénéfices dans l'attente de la publication, demain, de l'indice des prix à la consommation de janvier aux Etats-Unis. De plus, la banque centrale de la Corée du Sud a fait part de son intention de diversifier ses réserves. Le contrat mars sur le WTI repasse la barre des 50 dollars le baril, à 50,25 dollars dans les échanges électroniques en anticipation de températures inférieures à la normale en Europe et aux Etats-Unis cette semaine.A 16 heures a été annoncé l'indice de confiance du consommateur américain, tel qu'il est calculé par le Conference Board. Il a reculé à 104 en février, après avoir atteint un plus haut de six mois à 105,1 (révisé de 103,4) en janvier. Les marchés tablaient sur un repli à 102,9. Le sous-indice mesurant les anticipations des consommateurs pour les six mois à venir recule à 95,7, contre 100,4 (révisé de 98,4) en janvier.Arcelor recule de 2,97 % à 17,95 euros en réaction à l'accord des japonais Nippon Steel et JFE Steel à une hausse de 71,5% des prix du minerai de fer livré par le brésilien CVRD à compter du 1er avril. En réaction, Arcelor précise que cet accord ne concerne que de faibles volumes et qu'il ne doit pas être considéré comme une référence pour les contrats qui seront négociés en 2005. Le numéro deux mondial de l'acier indique ainsi qu'il poursuit ses discussions avec ses fournisseurs en vue de trouver un compromis acceptable entre la vision de court terme basée sur les prix spots en vigueur et l'approche de moyen terme qui doit permettre de préserver la compétitivité de la chaîne d'approvisionnement de cette industrie.La faiblesse du dollar pèse sur EADS, qui baisse de 4,60 % à 23,45 euros, ainsi que sur les constructeurs automobiles. Peugeot, qui publiera ses résultats annuels demain matin, perd 1,18% à 50,40 euros, Renault 1,67% à 67,90 et Valeo 1,43% à 36,45 euros.AGF corrige de 0,51 % à 58,15 euros au lendemain de l'annonce d'une hausse de 45% de son bénéfice net annuel. CSFB a dégradé la valeur de "surperformance" à "neutre".Total recule de 0,73% à 176 euros en dépit de la hausse des cours du brut. L'espagnol Repsol a annoncé une baisse de 3,5% de son bénéfice net 2004 à 1,94 milliard d'euros, nettement en dessous des attentes des analystes en raison d'une charge exceptionnelle.Suez termine en hausse de 0,64% à 20,43 euros alors que le groupe a été inculpé de tentative d'infraction à la législation belge sur les télécommunications par le biais de sa filiale Electrabel. Le président d'Electrabel, Jean-Pierre Hansen, est soupçonné d'avoir illégalement pénétré le système informatique du groupe.Ingenico gagne 0,40% à 12,60 euros. Le groupe a annoncé l'acquisition de 51% du fabricant de terminaux de paiement XA pour un montant non communiqué. Ingenico précise que l'adoption de la nouvelle norme EMV "implique le renouvellement de quelque 80.000 terminaux de paiement dans les prochaines années à des prix attrayants".Avenir Telecom abandonne 4,20% à 3,19 euros. La société de distribution de produits et de services de téléphonie a vu son bénéfice net progresser de 60% à 9,2 millions d'euros au premier semestre 2004-2005. Le résultat d'exploitation enregistre une croissance de 33% à 12,9 millions d'euros et le chiffre d'affaires s'apprécie de 27% à 317,9 millions.Gecina lâche 1,57% à 78,60 euros à la veille de la publication de ses résultats 2004. Standard & Poor's a relevé la note de la dette à long terme de la société foncière de "BBB+" à "A-". L'agence de notation justifie ce relèvement par le sentiment que Gecina maintiendra une politique financière conservatrice et une stratégie prudente.Enfin, Spir Communication progresse de 0,54% à 150,10 euros. Le spécialiste de la presse gratuite publiera ses résultats annuels après la clôture.Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :