Le CAC franchit les 4.400 points grâce à Danone

 |  | 732 mots
Lecture 3 min.
La Bourse de Paris termine en vive hausse, soutenue par l'envolée de Danone, sur fond de rumeurs d'OPA de la part de PepsiCo, ainsi que par la fermeté des valeurs technologiques après les bons résultats d'IBM.Le marché a nettement accentué ses gains sur la fin de séance. Le décalage de la clôture a provoqué un afflux d'ordres sur le marché. Finalement, Sanofi-Aventis parvient à résister après un chiffre d'affaires trimestriel tout juste conforme aux attentes. Les dernières nouvelles en provenance de Wall Street sont bonnes et soutiennent la cote.A la clôture, le CAC 40 gagne 1,39% à 4.424,25 points, nouveau plus haut de trois ans. Le volume totalise 7 milliards d'euros sur les valeurs de l'indice et plus d'un milliard revient à Danone. A Londres, le Footsie recule de 0,14% et, à Francfort, le Dax prend 1,08%. Sur le marché des changes, le dollar progresse à 1,1990 pour 1 euro à la veille du discours semestriel d'Alan Greenspan sur l'économie américaine. L'échéance août sur le brut léger américain redescend à 57 dollars le baril. L'ouragan Emily, qui devrait atteindre le Texas dans la journée, montre des signes d'accalmie. Par ailleurs, les analystes tablent sur une nouvelle hausse des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. La statistique sera publiée demain.Sur le plan économique, l'indice Zew du climat des affaires en Allemagne est ressorti à 37 en juillet, au plus haut depuis mai 2004. Concernant la zone euro, la production industrielle s'est contractée de 0,3% en mai et affiche une hausse de 0,1% sur un an. Plus forte hausse du CAC 40, Danone bondit de 10,19% à 87,60 euros, après avoir établi un record à 90,55, toujours porté par les rumeurs d'OPA de la part de PepsiCo. L'inquiétude manifestée par les hommes politiques donne du crédit à ces anticipations. Danone doit publier ses résultats semestriels jeudi. Le lendemain, PepsiCo devrait réunir son conseil d'administration, croit savoir le Figaro économie. Aucun des deux groupes n'a souhaité commenter ces informations. Dans son sillage, Eurazeo, premier actionnaire avec 3,66% des parts, monte de 3,63%, à 80 euros tout rond. Arcelor s'apprécie de 3,9% à 17,30 euros alors que Merrill Lynch a réitéré sa recommandation d'achat sur le titre. Toujours au chapitre des recommandations, Goldman Sachs a relevé son opinion de " en ligne " à " surperformance " sur Saint-Gobain. Le titre prend 1,58% à 47,45 euros.Capgemini avance de 1,97% à 28,40 euros, soutenu par les résultats meilleurs que prévu publié par le géant américain de l'informatique IBM. La SSII a par ailleurs annoncé la prochaine cession de 95% de sa filiale nipponne au japonais NTT Data. STMicroelectronics s'adjuge pour sa part 2,82% à 14,94 euros et Alcatel prend 0,61% à 9,97.Soitec bondit de 9,04% à 10,98 euros. Le fabricant de plaques de silicium pour l'industrie des semi-conducteurs a annoncé une progression de 57,3%, à 51,2 millions d'euros, de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2005-2006. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe révise sa prévision de chiffre d'affaires en hausse de 60% et confirme sa perspective d'un retour à la rentabilité nette.Première pondération du CAC 40, Total monte de 1,46% à 208,50 euros en dépit du repli des cours du brut. Le titre a reculé de 1,10% au cours des deux dernières séances.Sanofi-Aventis termine stable à 70,45 euros. Le groupe pharmaceutique a enregistré une croissance de 6,5%, à 6,68 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre. A périmètre et taux de change constants, les ventes progressent de 10,1%. Sur l'ensemble du premier semestre, le chiffre d'affaires s'apprécie de 7,4% à 13,1 milliards d'euros (+11% à périmètre et taux de change constants).France Télécom monte finalement de 0,53%, à 24,58 euros. Le groupe a confirmé étudier le rachat de l'opérateur espagnol de téléphonie mobile Amena. Le Français précise qu'il n'est pas intéressé par l'activité câble du groupe. Selon le quotidien madrilène Cinco Dias, France Télécom a mandaté BNP Paribas pour étudier une offre sur le troisième opérateur espagnol de téléphonie mobile. Le journal ajoute que la valeur d'Amena est estimée à 9 milliards d'euros, dette comprise.Sanef cède 0,76% à 48 euros. Le concessionnaire autoroutier a publié un chiffre d'affaires de 295,4 millions d'euros au deuxième trimestre, en hausse de 8%. Sur l'ensemble du premier semestre, l'activité progresse de 8,5% à 549,3 millions. Par ailleurs, Moody's a annoncé le placement sous surveillance avec implication négative de la note à long terme du groupe, en raison de la volonté de l'Etat de se désengager entièrement de son capital. Olivier Auberger Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :