Bonne tenue du CAC grâce au secteur de l'énergie

 |  | 610 mots
Lecture 3 min.
En baisse ce matin, le marché parisien s'est rapidement redressé dans le courant de la matinée et a conservé ses gains tout au long de l'après-midi. Seulement, en fin de séance, les investisseurs, remarquant la faiblesse des marchés américains, le repli de l'euro et la hausse des cours du pétrole, ont préféré limiter leurs initiatives.A la clôture, exceptionnellement décalée à 17h35, le CAC 40 gagne 0,26% à 4.548 points dans un volume d'affaires de 3,33 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,09% et, à Francfort, le Dax grapille 0,03%. Côté matières premières, le baril de brut reprend 37 cents à 57,90 dollars après avoir touché vendredi son plus bas niveau depuis le 21 juillet. L'euro faiblit face à la devise américaine et se négocie sous la barre de 1,17 dollar à 1,1682 dollar très précisément. Le gouverneur de la Banque de France et son homologue de la Banque d'Autriche ont mis en garde contre les risques inflationnistes et laissé entrevoir une action préventive de la BCE sur les taux. Le marché attend en outre, demain, le discours de Ben Bernanke devant le Sénat dans le cadre de sa nomination au poste de président de la Fed.En tête de l'indice, on retrouve le secteur de l'énergie: Gaz de France monte sur la première marche du podium avec un gain de 2,48% à 26,04 euros et Total prend la deuxième place, soutenu par le rebond des cours du pétrole, avec une progression de 1,83% à 212 euros. La médaille de bronze revient à LVMH qui se distingue avec une hausse de 1,36% à 70,65 euros.Egalement bien orienté, Arcelor progresse de 1,24% à 20,45 euros dans le sillage de la hausse des cours des métaux. Salzgitter, le numéro un allemand de la sidérurgie, a par ailleurs relevé ses prévisions pour 2005 après un troisième trimestre supérieur aux attentes.Saint-Gobain prend 0,61% à 46,06 euros. Le géant des matériaux de construction a annoncé le prolongement de son offre sur le fabricant britannique de plaques de plâtre BPB jusqu'au 2 décembre. Par ailleurs, Saint-Gobain pourrait relever son offre sur BPB de 720 à 760 pence par action, soit un montant total de 3,8 milliards de livres (5,64 milliards d'euros), selon la presse britannique. Ce relèvement serait conditionné à une recommandation par le conseil d'administration du fabricant de plaques de plâtre de l'offre du Français.Suez qui fera son entrée sur BEL 20 demain matin s'adjuge ce soir 0,84% à 23,97 euros.En revanche, EADS recule de 0,50% à 29,87 euros alors que le groupe devra verser environ 2 millions de dollars aux compagnies aériennes en compensation des retards de livraisons de l'A380, rapporte l'agence Bloomberg en citant John Leahy, directeur commercial d'Airbus.STMicroelectronics perd 1,20% à 14,85 euros. Les ventes mondiales d'équipements pour semi-conducteurs ont diminué pour le huitième mois consécutif en septembre, selon les chiffres publiés par la Semiconductor Equipment Association of Japan.Au SRD, Alstom se distingue avec un gain de 1,41% à 41,74 euros. Le groupe a confirmé la signature par sa filiale Chantiers de l'Atlantique d'un contrat d'au moins 1 milliard d'euros avec l'armateur italien Mediterranean Shipping Company (MSC) pour la construction de deux paquebots de croisière. Alstom a par ailleurs annoncé la finalisation de la cession de son activité Power Conversion, sans préciser le montant de l'opération.Enfin, Altran accuse le plus fort recul du SRD (-3,77% à 9,69 euros). La SSII a réalisé un chiffre d'affaires de 339,2 millions d'euros au troisième trimestre, en repli de 1,1% (-0,7% à périmètre et taux de change constants). Les investisseurs ont notamment été déçus par la contre-performance du groupe en France.Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :