Dans le rouge de bout en bout

 |  | 860 mots
C'est une troisième séance consécutive de pertes que le CAC 40 signe ce soir, sur un recul de 0,69% à 3.842,44 points. L'indice a passé l'intégralité de cette séance dans le rouge, alourdi par des annonces décevantes sur le front des entreprises, notamment en provenance des Etats-Unis. Entre Qualcomm et eBay hier soir, puis Ford et Motorola avant l'ouverture des marchés américains, Paris n'avait que peu de raisons de se reprendre. Seule l'annonce d'un indice précurseur américain légèrement supérieur aux attentes, à 16 heures, lui a permis de brièvement limiter ses pertes. Ces mauvaises nouvelles ont occulté le retour du dollar sous les 1,30 pour 1 euro et le recul du brut à 47,25 dollars le baril.A la clôture, le CAC 40 affiche des pertes de 0,69% à 3.842,44 points dans un volume de 3,14 milliards d'euros échangés sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,50% à 4.794,3 points et, à Francfort, le Dax recule de 0,59% à 4.220,43 points. A New York, le Dow Jones est en repli de 0,06 % à 10.533,91 points, tandis que le Nasdaq cède 0,40 % à 2.065,37 points.Sur le front macro-économique, l'indice des indicateurs avancés de l'économie américaine s'est donc apprécié de 0,2% à 115,4 le mois dernier, affichant ainsi une seconde hausse après cinq replis d'affilée. Les analystes tablaient sur une progression de 0,1% en décembre après un rebond de 0,3% (révisé de +0,2%) le mois précédent. Ce soir à 18 heures sera par ailleurs publié l'indice de la Fed de Philadelphie pour le mois de janvier.En Europe, d'autres statistiques ont été publiées ce matin. Les prix à la consommation ont finalement augmenté de 0,4% en décembre dans la zone euro, donnant un taux d'inflation de 2,4% sur un an, contre + 2,3% en première estimation. L'excédent commercial des Douze s'est par ailleurs contracté à 2,9 milliards d'euros en novembre, contre 5,7 milliards un mois plus tôt. Sur les onze premiers mois de 2004, le surplus totalise 70 milliards d'euros, contre 63,3 milliards un an plus tôt.Plus forte hausse du CAC 40, Suez progresse de 1,51% à 19,50 euros. Le groupe a annoncé une hausse de 13% à 0,80 euro de son dividende qui sera versé au titre de l'exercice 2004. CSFB a par ailleurs relevé son opinion sur le titre de "sous-performance" à "neutre".Schneider perd 0,26% à 56,75 euros. L'équipementier électrique a dégagé un chiffre d'affaires de 10,36 milliards d'euros en 2004, en hausse de 8,5% à périmètre et taux de change constants. Sur le seul quatrième trimestre, l'activité a progressé de 7,9% à 2,73 milliards. Le groupe confirme que la progression de son résultat d'exploitation devrait être supérieure à 25% pour l'exercice en cours. Pour 2005, le groupe vise une croissance organique de son chiffre d'affaires de 5% à 6%.LVMH recule de 1,72% à 54,30 euros. Le numéro un mondial du luxe a annoncé que ses facturations avaient augmenté de 11% à 12,63 milliards d'euros en 2004, et en données comparables. LVMH table sur une hausse d'environ 10% de son résultat opérationnel pour l'exercice écoulé et vise une "croissance sensible" en 2005.Plus forte baisse du CAC 40, Thomson recule de 2,41% à 18,25 euros alors que le japonais Sony a abaissé de 31% sa prévision de bénéfice d'exploitation annuel. Le groupe français a par ailleurs annoncé une alliance dans le domaine de la télévision numérique avec le japonais Funai Electric.Casino perd 0,42% à 59,75 euros alors que sa filiale néerlandaise Laurus a annoncé une baisse de 9,5%, à 3,4 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires en 2004. Son concurrent Carrefour lâche 0,74% à 37,72 euros. Le numéro deux mondial du secteur a annoncé qu'Hyparlo avait pris le contrôle de 100% de sa filiale roumaine, auparavant détenue à parité par les deux groupes.Bic s'apprécie de 4,65% à 40,08 euros. Le fabricant de stylos et de rasoirs a vu son chiffre d'affaires progresser de 1,9% à 1,38 milliard d'euros l'an dernier. A données comparables, la hausse s'établit à 6%. Bic confirme que la croissance de son résultat d'exploitation sera supérieure à celle des ventes. Le groupe ajoute que le programme de restructuration en cours aux Etats-Unis devrait représenter une charge d'environ 50 millions de dollars sur les comptes de 2004.Infogrames s'adjuge 4,41% à 1,42 euro. L'assemblée générale de l'éditeur de jeux vidéo a approuvé à 98,76% le plan de refinancement des Oceanes 2005.Sanofi-Aventis baisse de 0,61% à 57,40 euros tandis que Rhodia perd 0,58 % à 1,72 euro. Le groupe chimique envisage d'engager des poursuites aux Etats-Unis pour contraindre sa maison-mère à partager le coût de la dépollution de deux sites. Sanofi indique pour sa part qu'un accord est intervenu en 1998 entre les deux sociétés et considère que le sujet est clos, ajoutant qu'il défendra vigoureusement cette position.Plastic Omnium gagne 3,58% à 42 euros. Le spécialiste du plastique a annoncé une hausse de 6%, à 1,82 milliard d'euros, de son chiffre d'affaires 2004. A périmètre et taux de change constants, la croissance est de 8,5%. Plastic Omnium indique en outre que la société Inergy Automotive Systems (IAS) était en phase de négociation finale pour l'acquisition de Yapp, le numéro un chinois des systèmes de carburants. IAS est une coentreprise entre Plastic Omnium et le groupe chimique belge Solvay.Enfin, Ubisoft cède 0,46% à 27,90 euros. L'éditeur de jeux vidéo publie son chiffre d'affaires du troisième trimestre après la clôture.Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :