Les 4.600 points franchis en cours de séance

 |  | 734 mots
Lecture 3 min.
Pas de répit pour le CAC 40, qui enchaîne sommet sur sommet. Paris termine en hausse de plus de 1% après avoir passé le seuil symbolique des 4.600 points en fin de séance. L'indice des grandes capitalisations a ainsi touché un plus haut de 4.602,42 points. Depuis le début de l'année, il progresse de 20,37%. La vigueur persistante du dollar face à l'euro et les bonnes statistiques américaines des commandes de biens durables ont alimenté la hausse, ainsi qu'une actualité des entreprises favorable. En revanche, les cours du pétrole sont revenus à 65 dollars le baril, après notamment une baisse plus forte que prévu des stocks américains.A la clôture, le CAC 40 gagne 1,16% à 4.599,63 points, après avoir touché un nouveau plus haut de trois ans et demi à 4.602,42 points, dans des volumes étoffés de 4,5 milliards d'euros échangés sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,81% à 5.494,8 points et termine à un nouveau annuel. A Francfort, le Dax progresse de 1,67% à 5.048,74 points. A New York, le Dow Jones avance de 0,09% à 10.465,21 points.Le dollar poursuit son raffermissement à 1,2011 pour 1 euro, après avoir inscrit un nouveau plus haut de deux mois à 1,2005, alors qu'un nouveau responsable de la Fed a laissé entendre que les taux devraient continuer à monter. Le baril de pétrole est repassé au-dessus des 65 dollars en cours de séance et s'échange à 65 dollars après la publication des stocks hebdomadaires américains. Ils ont baissé de manière plus importante que prévu la semaine passée, de 2,4 millions d'unités contre -1 million attendu. Les stocks d'essence ont progressé de 4,4 millions contre une baisse attendue et les réserves de produits distillés reculent de 500.000 unités. Les analystes attendaient un repli de 2 millions de barils.Sur le plan économique, les commandes de biens durables ont rebondi de 3,3% en août aux Etats-Unis à 210,856 milliards de dollars, dopées par la progression de 10,7% des équipements informatiques et celle de 15% dans le matériel aéronautique et de défense. En juillet, les commandes avaient chuté de 5,3% (révisé de -4,9%). Les économistes tablaient sur une hausse de 0,8% des commandes le mois dernier. BNP Paribas progresse de 2,45% à 62,60 euros alors que Goldman Sachs est passé de " performance en ligne " à " surperformance " et a porté sa valeur d'équilibre de 67 à 73 euros. Par ailleurs, Baudoin Prot, le directeur général de BNP Paribas, a déclaré au Figaro économie qu'il exclut tout rapprochement avec la Société Générale.Affaibli par des prises de bénéfices hier, le secteur automobile remonte dans le sillage de l'allemand DaimlerChrysler, qui a pris 3% à Francfort, avant l'annonce d'un plan massif de restructuration. Renault rebondit de 3,24 % à 79,65 euros et Peugeot de 2,68% à 57,40. L'équipementier Faurecia s'adjuge 6,47% à 61,75 euros.Axa s'octroie 1,65% à 22,85 euros et Scor 1,80% à 1,70 euro. Le premier réassureur mondial Munich Re a estimé que le coût des ouragans Katrina et Rita serait limité à environ 650 millions d'euros.Havas engrange 4,60% à 4,32 euros au lendemain du renforcement de Vincent Bolloré dans le capital du numéro un britannique de l'achat d'espace Aegis à 8,04%, contre 6% auparavant. Vincent Bolloré détient également plus de 20% capital d'Havas. Par ailleurs, ABN AMRO a relevé le secteur européen des médias de " neutre " à " surpondérer ". Publicis prend pour sa part 1,56% à 26,65 euros.Casino gagne 1,64% à 58,75 euros. Le processus d'introduction de sa filiale immobilière Mercialys commence ce mercredi et se déroulera jusqu'au 10 octobre. L'opération se fera sous la forme d'une augmentation de capital de 214 à 230 millions d'euros. Le prix indicatif est fixé entre 15,62 et 18,13 euros, valorisant la société dans une fourchette de 1,15 à 1,32 milliard d'euros.Plus forte baisse du CAC 40, Thomson recule de 1,98% à 17,37 euros. Merrill Lynch a dégradé la valeur de " achat " à " neutre " et ramené sa valeur d'équilibre de 22 à 18 euros.Alstom s'adjuge 5,93% à 39,14 euros. Le groupe a reçu de l'allemand RWE Power une commande d'étude d'ingénierie en vue de la construction d'une centrale à gaz. RWE Power a en outre confié à Alstom la deuxième phase conditionnelle du projet, portant sur la construction et la maintenance de la centrale.JCDecaux prend 1,77% à 18,43 euros. Sa filiale MC Decaux a remporté un contrat exclusif portant sur les 300 abribus publicitaires du centre-ville de Kobe au Japon, pour une durée de vingt ans. MC Decaux est une entreprise commune, détenue à 60% par le groupe français et à 40% par Mitsubishi.Enfin, Alten, qui présente ses comptes du premier semestre après la clôture, progresse de 1,13% à 27,80 euros. Ambroise EcorchevilleCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :