Un léger repli dans le calme

 |  | 622 mots
Lecture 3 min.
La Bourse de Paris termine dans le rouge, les investisseurs prenant quelques bénéfices après les records atteints ces derniers jours. La remontée du pétrole pèse également sur la tendance, affectant notamment Renault et Peugeot. Michelin accuse la plus forte baisse du CAC 40 à la suite d'une étude selon laquelle les cours du caoutchouc devraient atteindre un plus haut de neuf ans en décembre en raison de la forte des manufacturiers chinois. Trigano décroche de près de 5% après des prévisions conformes aux attentes, tandis qu'Accor tire son épingle du jeu.A la clôture, le CAC 40 perd 0,27% à 4.253,3 points, dans un volume d'affaires de 2,3 milliard d'euros échangés sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie avance de 0,06%, à Francfort, le Dax plie de 0,43%. Bref, la hausse des marchés américains (+0,42% pour le Dow Jones et +0,61% pour le Nasdaq) ne profite pas vraiment aux places européennes. Le dollar est retombé à 1,1918 pour 1 euro, effaçant ainsi les gains qui l'avaient porté à un plus haut de 13 mois à 1,1868. Selon une source proche de la BCE, cette dernière n'envisage pas d'abaisser ses taux en raison notamment de la hausse des cours du pétrole. Lequel reste très proche des 60 dollars (59,55 cet après-midi). Les commandes à l'industrie américaine ont augmenté de 2,9% en mai, à 394,134 milliards de dollars, affichant ainsi leur plus forte hausse depuis mars 2004. En avril, elles s'étaient appréciées de 0,7% (révisé de +0,9%). Les analystes anticipaient une progression de 2,9%.Michelin plonge de 4,34% à 48,50 euros. Les prix du caoutchouc naturel, qui ont augmenté de 24% au premier semestre à Tokyo, pourraient atteindre un plus haut de neuf ans en décembre, selon des analystes interrogés par Bloomberg. Les manufacturiers chinois ont en effet augmenté leurs achats et la hausse des cours du pétrole renchérit le prix des matériaux synthétiques. Renault lâche 0,27% à 72,75 euros. Le constructeur a annoncé une croissance de 3,6% de ses ventes mondiales au premier semestre 2005, à 1.355.621 unités, et table sur une accélération de ses ventes au second semestre. La part de marché mondiale du groupe ressortait à 4,2% à fin juin 2005, contre 4,1% à fin 2004. De son côté, Peugeot baisse de 1,20% à 48,76 euros.Au chapitre des recommandations, Accor prend 2,15% à 39,95 euros, Goldman Sachs a réitéré sa recommandation à " surperformance ", tandis qu'Oddo est passé de " accumuler " à " achat ". Le Comité International Olympique rend demain sa décision sur les Jeux d'été 2012. En cas d'attribution à la France, le groupe hôtelier en profiterait directement. Vinci, qui détient 23% du capital d'ASF, recule de 0,57%, à 69,4 euros. L'Etat a confirmé avoir désigné BNP Paribas et Golman Sachs comme banques conseils pour la privatisation des Autoroutes du Sud de la France. ASF avance de 0,4% à 47,80 euros.Trigano abandonne 6,54% à 68,60 euros. Le groupe de véhicules de loisirs a dégagé un chiffre d'affaires de 615,7 millions d'euros au cours des neuf premiers mois de son exercice 2004-2005, en hausse de 12,2%. Trigano se dit confiant dans sa capacité à atteindre cette année un chiffre d'affaires de 800 millions d'euros.JCDecaux recule de 3,75% à 20,26 euros. Le Conseil de la concurrence a infligé au groupe une amende de 10 millions d'euros pour ne pas avoir respecté ses injonctions concernant un abus de position dominante sur le marché du mobilier urbain en 1998. Le groupe a décidé de faire appel.Générale de Santé monte de 6,8%, à 22 euros. Le spécialiste de l'hospitalisation à domicile profite du rachat de Priory Group, une société britannique, par ABN Amro, pour un montant global de 1,29 milliard d'euros.Enfin, Pernod Ricard plie de 0,97% à 132,90 euros. Les actionnaires d'Allied Domecq ont approuvé hier à 99,8% l'offre de rachat du groupe britannique par le Français. L'offre, en titres et en numéraire, est valorisée 7,6 milliards de livres (11,24 milliards d'euros).Olivier Auberger Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :