PPR se distingue dans un marché atone

 |  | 575 mots
Lecture 3 min.
Malgré l'augmentation sensible des principaux marchés américains, les investisseurs se sont montrés indécis sur les valeurs françaises. A la clôture, le CAC 40 concède 0,04% à 4.485 points dans un volume étriqué de seulement 2 milliards d'euros. Sur les autres places financières, à Francfort, le Dax avance de 0,24%, tandis que le Footsie, à Londres, prend 0,11%.Du côté du pétrole, le baril de WTI s'établit ainsi à 65,75 dollars selon les cotations électroniques, reprenant ainsi plus de 3 dollars par rapport à ses plus bas de semaine dernière. Un net rebond essentiellement lié au quasi-arrêt de production de l'Equateur (20.000 barils par jour, contre un rythme de production moyen de 200.000 barils) en raison de mouvements sociaux observés dans le pays. Du côté des changes, l'euro est pour sa part relativement sage. La devise européenne reste sous les 1,22 dollar, à 1,2230 très exactement. Côté statistique, seule la balance des paiements courants de la zone euro a été publiée ce matin. Elle est ressortie en déficit de 2,5 milliards d'euros en données corrigées des variations saisonnières (CVS) pour le mois de juin, à comparer à un déficit de 1,9 milliard en mai.Du côté des entreprises, les sociétés d'autoroutes sont sous les projecteurs. C'est en effet aujourd'hui que doivent être rendues les offres en vue d'une éventuelle reprise des ASF (+0,51% à 49 euros), de Sanef (+0,73% à 48,20) et d'APRR (+1,08% à 51,65). Si Bouygues (-0,27% à 37,24 euros) a préféré se retirer de ces dossiers, Vinci (+1,36% à 70,90) et Eiffage (+0,47% à 75,60), allié à la banque australienne Macquarie, devraient répondre présent. Des groupes étrangers comme Abertis, Austostrade, Cintra pourraient également se déclarer comme l'a fait dans l'après-midi l'espagnol FCC. Vinci a par ailleurs signé un contrat de 75 millions de dollars pour la construction d'un port en Nouvelle-Calédonie.Trader Classified Media s'envole de 7,42%, à 14,05 euros. Selon le Sunday Times, Google et Yahoo seraient intéressés par une reprise de la société, mise en vente par son principal actionnaire John MacBain. Le titre a gagné plus de 14% en début de matinée.Au chapitre des changements de recommandation, Lehman Brothers a relevé son objectif de 84 à 95 euros sur PPR, tout en surpondérant le titre. L'action affiche la plus forte hausse du CAC 40 (+3,02% à 87 euros). UBS initie au contraire sa couverture de Gaz de France (-1,71% à 27,60) par alléger, en visant 25,50 euros. Enfin, Exane BNP Paribas abaisse son opinion sur Suez à neutre, avec un objectif de cours de 24,70 euros. Le titre recule de 0,53% à 24,20 euros.Danone (-1,31% à 86,85 euros) et Sanofi-Aventis (-1,24% à 71,80 euros) subissent des prises de bénéfices après la belle fin de semaine enregistrée par ces deux valeurs. Le groupe pharmaceutique pâtit également, de manière indirecte, de la chute de Merck, qui a perdu son premier procès concernant son médicament Vioxx aux Etats-Unis.A noter par ailleurs le départ du directeur général de Maurel et Prom, Frédéric Boulet. Le titre de la jeune compagnie pétrolière plie de 2,26% à 19,06 euros.Enfin, le patron de Canal+, Bertrand Méheut, a déclaré dans le Journal du Dimanche, que " depuis le début de l'année, nos ventes d'abonnements sont en hausse chaque mois. Au final, notre portefeuille d'abonnements connaîtra cette année une croissance nette supérieure aux 300.000 abonnés de 2004 ". En juillet, Canal+ a notamment doublé ses ventes. L'action prend 3,22%, à 7,05 euros, tandis que sa maison-mère Vivendi Universal avance de 0,31% à 26,27 euros.Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :