Le CAC 40 porté par les publications d'entreprises

 |  | 922 mots
Lecture 4 min.
Paris termine la séance en hausse, porté par les publications semestrielles de près d'un quart des valeurs du CAC 40. Encouragé par les marchés américains, le CAC 40 a accru son avance en début d'après-midi, pour aller jusqu'à toucher un nouveau plus haut de trois ans de 4.472,17 points. Près d'un quart duA CAC 40 a dévoilé ses performances du premier semestre ce matin. Alcatel, Publicis, Lagardère, Accor et Pernod Ricard affichent ainsi les plus fortes hausses de l'indice, après leurs publications respectives. Thales s'est immiscé dans le peloton de tête après que l'annonce de la démission du président de DaimlerChrysler a relancé les spéculations d'un rapprochement avec EADS. On notera néanmoins quelques déceptions en termes de résultats, notamment du côté de Thomson ou de Cap Gemini.Sur le marché des changes, le dollar s'échange 1,2121 pour 1 euro et, sur le Nymex, le contrat septembre sur le brut léger américain s'inscrit à 59,30 dollars le baril.A la clôture, le CAC 40 gagne 0,66% à 4.462,26 points, après avoir inscrit un nouveau plus haut de trois ans à 4.472,17 points. L'activité a été soutenue avec 4,5 milliards d'euros échangés sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie gagne 0,13% à 5.270,3 et, à Francfort, le Dax avance de 0,77% à 4.892,50 points. A New York, le Dow Jones progresse de 0,40% à 10.679,60 points, tandis que le Nasdaq gagne 0,28% à 2.192,38 points.Du côté des statistiques, les prix à la production ont augmenté de 0,4% en France le mois dernier, et de 2,9% en glissement annuel. En Allemagne, le taux de chômage a diminué de 0,1 point à 11,6% de la population active en juillet. Outre-Atlantique, les inscriptions au chômage ont été annoncées en hausse de 5.000 à 310.000 aux Etats-Unis durant la semaine achevée le 23 juillet. Les analystes tablaient sur 317.000 demandes. Le chiffre de la semaine précédente a été révisé de 303.000 à 305.000. La moyenne mobile à quatre semaines a diminué de 250 personnes à 318.250.Alcatel s'apprécie de 4,34% à 10,09 euros. L'équipementier télécoms a dégagé une marge d'exploitation de 8,4% au premier semestre. Le groupe vise une croissance de ses revenus de 5% à 7% au troisième trimestre et de 5% à 8% sur l'année à taux de change constants. Il a également confirmé son objectif de marge de 10% en 2005. CA Cheuvreux a relevé son opinion sur le titre de " sous-performance " à " surperformance " et porté son objectif de cours de 10 à 12 euros.Pernod Ricard avance de 2,07% à 138 euros. Le groupe a annoncé une hausse de 8% de son chiffre d'affaires vins et spiritueux à 1,65 milliard d'euros au premier semestre, la croissance interne de ses activités ressortant à 9,4%. Pernod indique par ailleurs avoir réalisé une croissance interne de 6% à 8% de son résultat d'exploitation au premier semestre.Arcelor progresse de 1,81% à 18 euros. Le numéro deux mondial de l'acier a vu son bénéfice net doubler à 1,94 milliard d'euros au premier semestre. L'excédent brut d'exploitation s'établit à 3,38 milliards d'euros, en hausse de 90% et le chiffre d'affaires progresse de près de 15% à 16,77 milliards. Pour l'ensemble de l'exercice, la société dit s'attendre à " d'excellents résultats ". Le président Guy Dollé indique sur le site internet du groupe qu'Arcelor espère parvenir à un accord d'ici trois ou quatre mois en vue de prendre une " participation très importante " dans une compagnie chinoise. Il pourrait s'agir de Laiwu, selon Reuters.France Télécom gagne 1,66% à 25,18 euros. L'opérateur historique a fait état d'un bénéfice net de 3,4 milliards d'euros au premier semestre, contre 1 milliard un an plus tôt. Le résultat d'exploitation progresse de 51,1% à 6,5 milliards d'euros et le chiffre d'affaires de 4,5% à 23,7 milliards. Le groupe confirme l'ensemble de ses objectifs pour 2005.Accor s'octroie 2,51% à 42,42 euros. Le groupe hôtelier a publié un chiffre d'affaires de 3,64 milliards d'euros au premier semestre, en hausse de 6,8%. A périmètre et taux de change constants, la progression s'établit à 5%, une évolution qui traduit une hausse de 6% sur le seul deuxième trimestre, après une croissance de 3,8% au premier. Par ailleurs, la position de Jean-Marc Espalioux, président du directoire du groupe, serait menacée, selon Le Point.Thales monte de 3,92% à 34,23 euros dopé par des achats spéculatifs. DaimlerChrysler a annoncé la démission de Jurgen Schrempp de son poste de président du directoire à la fin de l'année. Ce dernier s'est toujours opposé à un rapprochement entre Thales et EADS, dont DaimlerChrysler détient 30,16% du capital. EADS prend 0,36 % à 27,75 euros.A l'inverse, Thomson recule de 2,88% à 18,87 euros. Le spécialiste de l'audiovisuel a accusé une perte nette de 462 millions d'euros au premier semestre, contre un déficit de 191 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation recule à 65 millions, contre 97 millions. Le chiffre d'affaires diminue à 2,96 milliards, contre 3,37 milliards. Thomson a par ailleurs annoncé l'acquisition de PRN, leader américain des réseaux vidéo numérique dans les centres commerciaux, pour 285 millions de dollars.Capgemini perd 4,30% à 27,83 euros. La SSII a enregistré une croissance de 18,2%, à 1,76 milliard d'euros, de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre. A structure et taux de change constants, l'activité progresse de 22,1%. Le groupe indique que sa marge opérationnelle du premier semestre devrait être proche de celle du second semestre 2004 en normes françaises, qui avait atteint 2,35%. Le dégradant de " achat " à " conserver ", Deutsche Bank a retiré le titre de sa liste de valeurs européennes favorites.Enfin, PPR gagne 0,36% à 84,30 euros. Le groupe de distribution et de luxe a enregistré une progression de 3,1%, à 8,09 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au premier semestre. A périmètre et taux de change constants, la croissance atteint 4%. Le groupe ne fait aucune prévision pour l'ensemble de l'exercice. Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :