Wall Street clôture en ordre dispersé

 |  | 882 mots
Lecture 4 min.
Les valeurs américaines clôturent la séance en ordre dispersé. Les opérateurs se sont concentrés sur les chiffres de l'emploi, qui sont ressortis en ligne avec les attentes. Alan Greenspan, de son côté, met en garde le Congrès contre les risques à long terme du déficit budgétaire. Du côté de l'actualité des entreprises, Starbucks et Walgreen sont en hausse après avoir publié de bons chiffres de fréquentation pour le mois de novembre. Dans le secteur des semi-conducteurs, OmniVision Technologies bondit de plus de 18% après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Sur le front de l'économie, le Département du Travail a indiqué que l'économie américaine a créé 215 000 emplois au mois de novembre contre 220 000 attendus par les économistes. Le taux de chômage reste, pour sa part, stable à 5%, en ligne avec les attentes. Séparément, Alan Greenspan a indiqué en marge d'un discours devant la Réserve Fédérale de Philadelphie qu'il fallait que le Congrès agisse au plus tôt dans le sens d'une réduction du déficit budgétaire. Le président de la Fed ajoute que si rien n'est fait les conséquences pourraient être difficiles pour l'économie américaine. Le Dow Jones clôture en baisse de 0.32% à 10 877.51 points. Le Nasdaq Composite progresse de 0.27% à 2 273.37 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, est inchangé à 1 265.08 points.Du côté des valeurs, on retiendra Cognos, qui clôture en hausse de 2.49% à 33.73 dollars. L'éditeur de logiciels a fait le point sur son activité et indique que ses revenus pour le troisième trimestre devraient être de l'ordre de 209 à 212 millions de dollars pour un bénéfice par action de 28 à 31 cents. Ces indications sont inférieures aux attentes des analystes, qui tablaient, en moyenne, sur des revenus de l'ordre 233 millions de dollars pour un bénéfice par titre de 38 cents. J.P. Morgan en profite pour abaisser sa recommandation sur le titre et passe de " Surpondérer " à " Neutre ".Toujours dans le secteur des logiciels, Novell finit la séance en hausse de 10.04% à 8.44 dollars. L'éditeur a publié des résultats en baisse en raison de charges liées au plan de restructuration mais supérieurs aux attentes. Le chiffre d'affaires est en hausse de 6.5% à 320.3 millions de dollars. Les pertes s'établissent à 5 millions de dollars contre un bénéfice de 13.3 millions de dollars enregistré un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ramené à une action ressort à 7 cents contre 3 cents anticipés par les opérateurs. Dans le secteur de la distribution, Starbucks clôture en hausse de 2.54% à 31.93 dollars. La chaîne de magasins spécialisés dans les produits à base de café a publié ses données pour le mois de novembre. Le chiffre d'affaires total progresse de 22% à 593 millions de dollars et les ventes à périmètre comparable affichent une progression de 7%, dépassant ainsi les projections des investisseurs, qui tablaient sur une hausse de l'ordre de 3.9%.Toujours dans le secteur de la distribution, Walgreen progresse de 0.13% à 46.17 dollars. La chaîne de magasins a publié ses chiffres pour le mois de novembre et fait savoir que ses ventes à périmètre comparable ont progressé de 7.3% sur la période. Le chiffre d'affaires sur le mois écoulé progresse, lui, de 11% à 3.75 milliards de dollars.Dans le secteur des semi-conducteurs, OmniVision Technologies finit la séance sur bond de 18.14% à 21.56 dollars. Le fabricant de composants a vu ses bénéfices pour le premier trimestre progresser de 27% à 17.8 millions de dollars. Le chiffre d'affaires est en hausse à 126.8 millions de dollars contre 84.4 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Le bénéfice par action ressort à 41 cents, soit 10 cents de mieux que les prévisions des analystes. Pour le trimestre en cours, la société précise qu'elle anticipe des revenus de 130 à 140 millions de dollars pour un bénéfice par titre de 42 à 47 cents.Dans le secteur automobile, Ford Motor progresse de 0.62% à 8.15 dollars. Selon le Wall Street Journal, le constructeur songerait à fermer 5 unités de production, qui emploient 7 500 personnes ou 6% de la masse salariale globale aux États-Unis. Sur le marché des changes, le dollar s'inscrit en baisse malgré la publication des bons chiffres de l'emploi. La devise européenne finit la séance en hausse à 1.1718 contre 1.1707 la veille. La devise japonaise, de son côté, clôture la séance en hausse après avoir touché ses plus bas niveaux depuis deux ans et demi à 121.11 dans le sillage des commentaires du Secrétaire au Trésor, John Show, qui indique le groupe des 7 abordera durant le week-end la question de la faiblesse du yen. La devise nippone clôture finalement à 120.45 yens pour un dollar contre 120.85 jeudi.Sur les marchés obligataires, les taux se tendent légèrement. Le 2 ans finit la séance à 4.43% contre 4.42% la veille. Le 5 ans clôture à 4.45% contre 4.44% jeudi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 1 points de base à 4.52%. Enfin, le pétrole clôture en hausse. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance janvier clôture en hausse, au-dessus de la barre des 59 dollars le baril, à 59.23 dollars contre 58.47dollars la veille.Jean-François Vouillot, notre correspondant à New YorkCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :