Wall Street marque une pause

 |  | 1034 mots
Lecture 5 min.
Les valeurs américaines marquent une pause et clôturent la séance en baisse, en attendant la publication, demain, des chiffres de l'emploi. Le marché table, en moyenne, sur la création de 178 000 emplois sur le mois de juillet et sur une stabilité du taux de chômage à 5%. Les investisseurs sont, par ailleurs, déçus par les résultats du secteur de la distribution et par la nouvelle progression des cours du pétrole. Du côté de l'actualité des entreprises, Electronic Data Systems est en forte hausse après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Sur le front de l'économie, le Département du Travail a fait savoir que les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé de 1 000 à 312 000 contre 317 000 attendues par les économistes. Le Dow Jones clôture en baisse de 0.82% à 10 610.10 points. Le Nasdaq Composite recule de 1.15% à 2 191.32 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 0.74% à 1 235.86 points.Du côté des valeurs, on retiendra Wal-Mart, qui clôture en baisse de 0.79% à 49.29 dollars. Le numéro un mondial du secteur a publié ses chiffres pour le mois de juillet. Le chiffre d'affaires sur le mois est en hausse à 22.81 milliards de dollars contre 20.61 milliards de dollars un an plus tôt, tandis que les ventes à périmètre constant progressent de 4.4%. Wal-Mart en profite pour confirmer ses objectifs de progression de ses ventes à périmètre comparable pour le mois en cours, à savoir 3 à 5%. Toujours dans le secteur de la distribution, Pier 1 Imports abandonne 3.53% à 13.68 dollars. La chaîne de magasins de décoration a accusé, sur le mois de juillet, une baisse de 3.1% de son chiffre d'affaires à 134.6 millions de dollars. Les ventes à périmètre constant reculent, pour leur part, de 7.7%. Pier 1 Imports précise, par ailleurs, que ses résultats pour le deuxième trimestre devraient s'établir sur le bas de la fourchette de ses prévisions, à savoir une perte par action de 7 cents ou, au mieux, un bénéfice de 3 cents par titre. Gillette finit la séance en repli de 1.42% à 52.20 dollars. Le fabricant de rasoirs, qui doit se rapprocher de Procter & Gamble, a publié ses résultats pour le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires progresse de 13% à 2.77 milliards de dollars. Les bénéfices sont en hausse à 498 millions de dollars, ou 49 cents par action, contre 426 millions de dollars, ou 42 cents par titre, un an plus tôt et 46 cents attendus, en moyenne, par les investisseurs. Clorox progresse de 1.70% à 56.83 dollars. Le fabricant de produits d'entretien s'est également plié à l'exercice et a publié ses résultats pour le quatrième trimestre. Les revenus sur la période sont en hausse à 1.25 milliard de dollars contre 1.19 milliard de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices sont, eux, en baisse à 156 millions de dollars contre 185 millions de dollars enregistrés un an plus tôt. Ramené à une action, le bénéfice ressort à 1 dollar, bien au-dessus des 94 cents attendus par les analystes. Clorox maintient ses prévisions pour le trimestre en cours, à savoir un bénéfice par action de l'ordre de 65 à 72 cents. Electronic Data Systems bondit de 8.60% à 23.12 dollars. Le groupe de services informatiques a publié des résultats en baisse mais nettement supérieurs aux attentes du marché. Les revenus pour le deuxième trimestre sont en légère baisse à 5.20 milliards de dollars contre 5.24 milliards de dollars il y a un an. Les bénéfices reculent à 26 millions de dollars contre 270 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 9 cents contre une perte de 3 cents par titre anticipée par les analystes. EDS en profite pour souligner que son bénéfice par action pour l'ensemble de l'exercice devrait s'établir entre 50 et 60 cents contre 43 cents attendus par les opérateurs. Dans le secteur pharmaceutique, Biovail s'adjuge 12.18% à 18.23 dollars. Le laboratoire spécialisé dans les médicaments génériques a vu, au deuxième trimestre, ses bénéfices reculer à 3.7 millions de dollars contre 44.2 millions de dollars un an plus tôt. Le chiffre d'affaires sur la période s'inscrit en hausse à 217.4 millions de dollars contre 206.3 millions de dollars l'année dernière. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 33 cents contre 26 cents attendus par les marchés. Biovail en profite pour relever ses prévisions et table désormais, pour l'exercice en cours, sur des revenus de 870 à 940 millions de dollars et sur un bénéfice par action de 1.75 à 1.80 dollar contre, respectivement, 860 à 930 millions de dollars et 1.70 à 1.75 dollar initialement prévus. Sur le marché des changes, le dollar continue sur une tendance baissière. La devise européenne clôture en hausse et continue de profiter de la publication de statistiques économiques favorables dans la zone euro. Les commandes à l'industrie en Allemagne sont, ainsi, ressortie en hausse de 2.4% sur le mois de juin contre une hausse de 0.4% attendue par les économistes. L'euro clôture en hausse pour la quatrième séance consécutive à 1.2380 contre 1.2334 la veille. La devise japonaise, de son côté, finit la séance en baisse à 111.27 yens pour un dollar contre 111.05 mercredi.Sur les marchés obligataires, les taux se tendent légèrement en attendant la publication, demain, des chiffres de l'emploi. Le 2 ans finit la séance à 4.03% contre 4.02% la veille. Le 5 ans clôture à 4.14% contre 4.13% mercredi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 1 point de base à 4.31%.Enfin, le pétrole finit la séance en hausse. Les opérateurs s'inquiètent toujours de savoir si l'offre arrivera à satisfaire la demande alors que la demande d'essence a progressé de 1.1% au mois de juillet et que les niveaux des stocks sont 2% en-dessous de la normale. Le Département de l'Énergie précise, par ailleurs, que les raffineries fonctionnent presque à plein régime, ce qui ne laisse pas de place pour une interruption de la production si d'autres incidents comme celui de BP au Texas venaient à se produire. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance septembre clôture en hausse et repasse au-dessus de la barre des 61 dollars à 61.38 dollars contre 60.86 dollars la veille.Jean-François Vouillot, à New York Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :