Wall Street en ordre dispersé

 |  | 940 mots
Lecture 4 min.
Les marchés d'actions américains clôturent la séance dans le désordre à la veille de la réunion de la Réserve Fédérale. Faute de publications économiques, les investisseurs se sont essentiellement concentrés sur l'actualité en provenance des entreprises avec, en particulier, l'annonce du rachat de DreamWorks par Paramount Pictures, entité appartenant à Viacom, qui annonce, par ailleurs, un programme de rachat d'actions d'un montant de 3 milliards de dollars. ConocoPhillips recule de plus de 4% alors que le Wall Street Journal fait état de négociations en vue du rachat, pour 30 milliards de dollars, de Burlington Resources, qui bondit de plus de 8%. Sur le marché des matières premières, l'or continue son rally et s'inscrit au plus haut depuis avril 1981.Le Dow Jones clôture en baisse de 0.10% à 10 767.77 points. Le Nasdaq Composite progresse de 0.19% à 2 260.95 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, s'adjuge 0.08% à 1 260.43 points.Du côté des valeurs, on retiendra DreamWorks, qui clôture en hausse de 1.27% à 25.46 dollars. Paramount Pictures, filiale du groupe Viacom, a annoncé le rachat des studios cinématographiques pour un montant de 1.6 milliard de dollars. Paramount Pictures précise qu'il a également signé un accord de distribution avec DreamWorks jusqu'en 2012. Parallèlement, Viacom annonce un nouveau plan de rachat d'actions pour un montant de 3 milliards de dollars. Le titre du géant des medias progresse de 0.84% à 34.71 dollars.Du côté des valeurs Internet, Google finit la séance sur une hausse de 0.83% à 412.61 dollars. Credit Suisse First Boston relève son objectif de cours sur le titre à 475 dollars contre 400 dollars auparavant. L'intermédiaire souligne que le marché de la publicité en ligne est en phase d'accélération. D'après une étude menée auprès de directeurs marketing, 45% d'entre eux indique qu'ils devraient augmenter leurs dépenses pour la publicité en ligne de l'ordre de 30% l'année prochaine.Du côté des valeurs pétrolières, Burlington Resources s'adjuge 8.42% à 82.50 dollars. Selon le Wall Street Journal, ConocoPhillips serait en discussion afin de racheter la compagnie pétrolière et gazière pour un montant de 30 milliards de dollars. ConocoPhillips finit la séance sur un repli de 2.89% à 61.25 dollars.United Technologies progresse de 0.23% à 55.55 dollars. Morgan Stanley relève sa recommandation sur le titre et passe de " Pondération en ligne " à " Surpondérer ". La banque d'affaires estime que le marché ne tient pas suffisamment compte du positionnement du conglomérat sur les activités aérospatiales, secteur en forte croissance au niveau mondial. Morgan Stanley indique que la valeur est l'une de ses préférées pour 2006 et revoit, en outre, son objectif de cours à la hausse à 62 dollars contre 55 dollars précédemment.Dans le secteur des biotechnologies, Myogen bondit de 40.48% à 27.07 dollars. Le laboratoire a indiqué que les résultats de la phase 3 des essais cliniques de l'Ambrisentan, médicament destiné à lutter contre l'hypertension pulmonaire, sont très concluants.Toujours dans le secteur de la santé, Merck finit la séance en baisse de 2.47% à 28.41 dollars après l'annulation d'un procès prononcée par un juge fédéral alors que le jury était dans l'incapacité de rendre un verdict. Le laboratoire pharmaceutique s'est dit déçu par cette décision et précise que, s'il y a un nouveau procès, sa ligne de défense restera la même.Enfin, dans le secteur des logiciels, Intuit s'adjuge 3.67% à 55.40 dollars. L'éditeur de logiciels de comptabilité revoit à la hausse ses perspectives de résultats pour le deuxième trimestre entre 0.93 et 1.03 dollar par action contre 80 à 90 cents précédemment. Intuit précise que la vente de ses activités de logiciel pour le secteur des télécoms devrait avoir un impact positif de 13 cents par action sur son bénéfice du trimestre en cours.Sur le marché des changes, le dollar s'inscrit en baisse. Les investisseurs tablent sur un changement de discours de la Réserve Fédérale, qui se réunira demain. La devise européenne finit la séance en hausse, au-dessus de la barre des 1.19, à 1.1952 contre 1.1816 en fin de semaine dernière. Même tendance pour la devise japonaise, qui clôture en progression et repasse sous le seuil des 120 yens pour un dollar à 199.72 contre 120.63 vendredi.Sur les marchés obligataires, les taux se tendent légèrement en attendant la réunion de la Fed, qui devrait relever ses taux directeurs. Le 2 ans finit la séance à 4.44% contre 4.41% la semaine dernière. Le 5 ans clôture à 4.46% contre 4.43% vendredi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 2 point de base à 4.55%. Enfin, le pétrole clôture en hausse après la réunion de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole. Le cartel a annoncé qu'il maintenait ses quotas maximums de production à 28 millions de barils jour et pourrait décider d'une réduction de la production le mois prochain si la demande venait à fléchir. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance janvier clôture en hausse, au-dessus de la barre des 61 dollars le baril, à 61.30 dollars contre 59.39 dollars en fin de semaine dernière.Enfin, on notera également la poursuite de la hausse de l'or, qui s'inscrit à son plus haut niveau depuis avril 1981. Plusieurs rapports font état d'une forte demande pour le métal précieux de la part d'investisseurs institutionnels et de fonds spéculatifs. Le cours de l'once d'or sur l'échéance février sur le New York Mercantile Exchange finit la séance en baisse à 530.8 dollars contre 531.50 dollars vendredi et après avoir touché un plus haut à 544.54 dollars plus tôt dans la journée.Jean-François Vouillot, à New YorkCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :