Le rebond en fin de séance

 |  | 743 mots
Lecture 4 min.
Sous l'équilibre pendant l'essentiel de la séance, Paris a rebondi à la fin des échanges. Le sursaut des indices américains et le soutien de quelques grandes capitalisations comme Sanofi-Aventis et Total, mais aussi Axa et Suez, ont permis à l'indice parisien de se reprendre. Le retour des cours du pétrole sous les 58 dollars le baril et le regain de vigueur du dollar face à l'euro ont également soutenu la tendance. Axa termine notamment largement en tête du CAC 40, profitant d'opérations d'habillage de bilan de fin d'année. Opérations qui ont d'une manière plus générale sanctionné les opérateurs télécoms, qui ont sous-performé les indices en 2005, pour privilégier les secteurs de la pharmacie et de l'assurance. A la clôture, le CAC 40 progresse de 0,18% à 4.703,48 points dans un volume d'affaires de 4,42 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie progresse de 0,15% à 5.547,9 points et, à Francfort, le Dax progresse de 0,12% à 5.356,60 points. A New York, le Dow Jones gagne 0,12% à 10.849,09 points.Sur le plan économique, le département du Travail a annoncé une baisse de 0,7% des prix à la production en novembre, la plus forte depuis avril 2003. Hors alimentation et énergie, les prix ont augmenté de 0,1%, soit moitié moins qu'attendu. Les mises en chantier de logements ont quant à elles rebondi de 5,3% à 2,123 millions d'unités en rythme annualisé, là où les économistes anticipaient 2,017 millions d'unités.Le contrat janvier sur le WTI rebondit de 16 cents à 57,50 dollars le baril après quatre séances de baisse d'affilée. Les opérateurs procèdent à des achats techniques à la veille de la statistique pétrolière hebdomadaire, qui devrait se traduire par une forte baisse des stocks de brut. Le dollar reprend des couleurs à 1,1872 pour 1 euro, les cambistes jugeant la récente correction exagérée au regard des perspectives de l'économie américaine.Axa progresse de 3,62% à 27,49 euros. Le titre, qui affiche un gain de plus de 45% depuis le début de l'année, bénéficie d'achats de la part de gérants favorisant les valeurs ayant réalisé les meilleures performances afin d'embellir leurs bilans.Sanofi-Aventis prend encore 1,42% à 74,85 euros, toujours porté par la victoire judiciaire remportée par Pfizer contre les fabricants de génériques. Le titre bénéficie également d'achats de fin d'année après une hausse de près de 27% depuis janvier.Michelin avance de 1,80% à 46,50 euros, toujours soutenu par le relèvement de l'objectif de cours d'UBS, passé de 45 à 47 euros. STMicroelectronics recule de 1,81% à 15,23 euros. Le titre réagit à la dégradation par la société de Bourse Stifel, Nicolaus & Co de ses recommandations sur six fabricants américains de semi-conducteurs, dont Texas Instruments. L'indice des semi-conducteurs de Philadelphie (Sox) a clôturé en baisse de 2,30% lundi.GDF perd 0,57% à 24,37 euros. Le gel des tarifs du gaz au 1er janvier 2006 aura un impact de 250 millions d'euros sur le chiffre d'affaires et l'excédent brut opérationnel au premier trimestre. Le groupe ajoute que les retards de hausses accumulés depuis novembre 2004 atteindront 750 millions d'euros au 1er avril 2006, contre 500 millions au 1er janvier.Total gagne 0,09% à 214 euros. Le groupe pétrolier a annoncé que sa filiale Total E&P Norge avait obtenu quatre blocs offshore au large de la Norvège dans le cadre d'un appel d'offre.Carrefour cède 0,25% à 40,28 euros. Le groupe devrait annoncer demain le lancement d'une offre publique d'achat sur son franchisé Hyparlo, dont il détient 48,9%. La cour d'appel de Paris avait demandé le 13 septembre dernier au géant de la distribution de prendre le contrôle d'Hyparlo dans les trois mois à la suite d'un recours déposé par l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam).BNP Paribas baisse de 0,52% à 67 euros. Le groupe a annoncé le rachat de 51% de la banque ukrainienne UrkSibbank. Cette opération devrait être immédiatement positive en terme de bénéfice par action, ajoute la banque française.La Société Générale recule de 0,29% à 103,80 euros. La banque semble bien placée pour la reprise de l'activité de conservation de titres d'Unicredito, selon La lettre de l'Expansion, qui précise que la Générale aurait été préférée à BNP Paribas.Thales termine ne légère baisse de 0,32% à 37,73 euros. Le coprésident d'EADS, Noël Forgeard, a estimé devant le Sénat que ses activités et celles du groupe d'électronique de défense sont " essentiellement complémentaires ", rapporte La Tribune. EADS prend 0,56% à 32,21 euros.Ambroise EcorchevilleCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :