Le pétrole pèse sur Wall Street

 |  | 944 mots
Lecture 4 min.
Les marchés d'actions américains clôturent la séance en baisse dans le sillage de la forte hausse des cours du pétrole, qui repasse au-dessus des 66 dollars le baril. En l'absence de publications économiques et en attendant la réunion de la Réserve Fédérale de demain, les investisseurs se sont concentrés sur l'actualité en provenance des entreprises avec, entre autres, les bons résultats trimestriels de Nike, qui bondit de plus de 6%. Dans le secteur de l'énergie, Norsk Hydro rachète Spinnaker Exploration pour 2.6 milliards de dollars. Hewlett-Packard se renforce dans les logiciels en annonçant le rachat de Peregrine Systems pour 425 millions de dollars.Le Dow Jones clôture en baisse de 0.79% à 10 557.63 points. Le Nasdaq Composite recule de 0.70% à 2 145.26 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 0.56% à 1 231.02 points.Du côté des valeurs, on retiendra Nike, qui clôture sur une progression de 6.36% à 83.45 dollars. La marque d'articles de sport a publié, pour le premier trimestre, des résultats en forte hausse et supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires est en progression à 3.86 milliards de dollars contre 3.56 milliards de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices sont en hausse à 432.3 millions de dollars, ou 1.61 dollar par action, contre 326.8 millions de dollars, ou 1.21 dollar par titre, un an plus tôt et 1.42 dollar attendu par les investisseurs. Toujours dans le secteur des équipementiers sportifs, Russell chute de 15.95% à 15.12 dollars. La marque revoit à la baisse ses prévisions de bénéfice pour le troisième trimestre et l'ensemble de l'exercice 2005 en raison de difficultés opérationnelles et des conséquences de l'ouragan Katrina. Le fabricant table désormais, pour le trimestre en cours, sur un bénéfice de l'ordre de 50 à 60 cents par action et de 1.25 à 1.35 dollar pour l'ensemble de l'année 2005 contre, respectivement, 66 cents et 1.43 dollar attendus par les analystes. Du côté des valeurs pétrolières, Norsk Hydro annonce le rachat de la compagnie Spinnaker Exploration pour 2.6 milliards de dollars en cash, ou 65.5 dollars par action, plus 110 millions de dollars de dettes. Norsk Hydro précise que l'opération lui permettra d'accroître sa présence et de développer son potentiel de croissance dans le golfe du Mexique. Spinnaker Exploration bondit de 31.59% à 64.15 dollars, tandis que Norsk Hydro progresse de 0.37% à 115.24 dollars.Steelcase abandonne 1.06% à 14.04 dollars. Le fabricant de mobilier d'entreprise a publié ses résultats pour le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires est en hausse à 702.9 millions de dollars contre 651 millions de dollars il y a un an. Les bénéfices progressent à 13.8 millions de dollars, ou 9 cents par action, contre 7.3 millions de dollars et un penny par action un an plus tôt et 14 cents pressentis par les analystes. Pour le trimestre en cours, Steelcase table sur une croissance de ses revenus de l'ordre de 9% à 12% pour un bénéfice ramené à une action de 10 à 15 cents. Dans le secteur informatique, Hewlett-Packard annonce le rachat de Peregrine Systems, spécialisé dans les logiciels financiers, afin de diversifier sa gamme de produits. Le fabricant informatique déboursera 425 millions de dollars et précise que l'opération, qui doit recevoir l'accord des actionnaires de Peregrine Systems, devrait être finalisée d'ici la fin de premier trimestre 2006. Hewlett-Packard finit la séance sur une hausse de 1.91% à 28.88 dollars. Peregrine Systems, de son côté, bondit de 32.57% à 25.32 dollars.Du côté des valeurs Internet, eBay clôture en repli de 0.43% à 36.94 dollars. Bear Stearns abaisse sa recommandation sur la valeur et passe de " Performance en ligne " à " Sous-performer ". La banque estime que 2006 devrait être une année d'investissements et ne devrait pas rimer avec une hausse des marges. Bear Stearns abaisse également son objectif de cours pour 2005 de 8 dollars à 37 dollars et table sur un objectif à 40 dollars pour 2006.Sur le marché des changes, le dollar clôture en hausse. La devise européenne finit la séance en baisse, au plus bas depuis le 29 juillet, souffrant des incertitudes politiques en Allemagne au lendemain des élections. L'euro finit la séance en baisse, sous la barre des 1.22, à 1.2149 contre 1.2240 en fin de semaine dernière. Même tendance pour la devise japonaise mais la baisse est plus limitée à 111.49 yens pour un dollar contre 111.25 vendredi. Sur les marchés obligataires, les taux se détendent pour la première fois en quatre séances. Les investisseurs estiment, à la veille de la réunion de la Fed, qu'une hausse des taux permettrait de contenir l'inflation et de se prémunir contre une accélération de la hausse des prix. Le 2 ans finit la séance à 3.92% contre 3.96% la semaine dernière. Le 5 ans finit la séance à 4.02% contre 4.05 vendredi. Le 10 ans, de son côté, se détend de 2 points de base à 4.25%.Le pétrole s'inscrit en forte hausse. Les opérateurs se montrent inquiets alors que les indications météorologiques montrent que l'ouragan Rita pourrait toucher les régions du golfe du Mexique. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance octobre clôture en hausse de 5.32%, au-dessus de la barre des 67 dollars le baril, à 67.25 dollars contre 62.90 vendredi.Soulignons, enfin, la forte progression de l'or, qui s'inscrit à son plus haut niveau depuis 1988, sur fond de craintes de pressions inflationnistes. Le métal jaune bondit dans le sillage de la hausse des prix de l'énergie, le pétrole repassant au-dessus de la barre des 66 dollars le baril. L'once sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance décembre finit la séance à 470.40 dollars contre 459.30 dollars la semaine dernière et après avoir testé un plus haut historique à 472.40 dollars.Jean-François Vouillot, à New York Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :