Le CAC hanté par ses vieux démons

 |  | 581 mots
Le CAC 40 termine la séance largement dans le rouge (-0,85%), après être retombé suite à la publication du déficit commercial américain. Il s'est creusé à 60,3 milliards de dollars en novembre, alors que les économistes tablaient sur une contraction à 54 milliards de dollars. Après cette publication, l'euro s'est nettement repris, à 1,3280 dollar. Le secteur de la distribution est à l'honneur à l'image de Carrefour, dopé par son chiffre d'affaires. STMicroelectronics reste pénalisé par son avertissement sur résultat de la veille, malgré les bons chiffres d'Intel. On notera la fermeté de Lafarge, qui bénéfice d'un relèvement de recommandation. A la clôture, le CAC 40 perd 0,85% à 3.816,14 points dans un volume de 3,75 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,73% et, à Francfort, le Dax perd 1,16%. Le pétrole se négocie à 46,10 dollars après les stocks américains. Les stocks de pétrole brut ont baissé de 3 millions d'unités sur la semaine, à 288,8 millions d'unités, selon les chiffres fournis par l'administration américaine. Les analystes interrogés par Reuters attendaient une diminution de 1,7 million de barils.Carrefour progresse de 2,10% à 37,43 euros. Le géant de la distribution a publié un chiffre d'affaires de 22,473 milliards d'euros au quatrième trimestre, en hausse de 3,3%. Sur l'ensemble de l'exercice, l'activité totalise 81,39 milliards, en hausse de 4,2%. Les ventes des hypermarchés français ont baissé de 0,1% au quatrième trimestre, à nombre de magasins comparables, et de 2,6% sur l'ensemble de 2004. SG, qui est passé de " vendre " à " conserver " sur le titre, a relevé son objectif de cours de 37,50 à 38,50 euros. UBS a porté le sien de 35 à 37 euros et ABN Amro est passé d'" alléger " à " conserver ".Ingenico avance de 4,83% à 12,58 euros. Le spécialiste des terminaux de paiement a enregistré un chiffre d'affaires de 433 millions d'euros en 2004, en hausse de 19%, dont 122 millions (+20%) au quatrième trimestre. Concernant les résultats, le groupe estime que son bénéfice d'exploitation devrait représenter entre 3,5% et 4% de son chiffre d'affaires pour 2004.Lafarge gagne 0,88% à 74,40 euros alors qu'Exane BNP Paribas a relevé son opinion de " neutre " à " surperformance " et porté son objectif de cours de 80 à 84 euros. Le secteur est par ailleurs animé par les discussions en cours entre le suisse Holcim et le britannique Aggregate Industries en vue de son rachat. Saint-Gobain prend pour sa part 0,46% à 45,09 euros.Les valeurs technologiques sont mal orientées, Alcatel reculant de 1,99% à 10,81 euros, tandis que STMicroelectronics perd encore 1,4% à 13,42 euros, toujours affecté par son " profit warning ", et ce en dépit des résultats supérieurs aux attentes du numéro un mondial du secteur Intel, qui a par ailleurs dégagé un chiffre d'affaires record au quatrième trimestre.France Télécom avance de 0,34% à 23,95 euros. Centertel, la filiale mobile du polonais TPSA, souhaite adopter la marque Orange, a annoncé son président. France Télécom détient 34% de Centertel.EADS cède 1,52% à 22,08 euros. Sa filiale Airbus a annoncé ce matin qu'elle avait livré 320 appareils en 2004, soit 53% du marché mondial, et remporté 370 commandes fermes et nouvelles l'an dernier. Enfin, Airbus confirme prévoir de livrer entre 350 et 360 appareils en 2005.Havas est stable à 4,05 euros. Le groupe a annoncé avoir renoncé à concourir pour le budget d'Intel que l'agence détenait depuis quatorze ans. Ce budget représente 300 millions de dollars par an.Enfin, Marionnaud Parfumeries reste suspendu de cotation jusqu'à nouvel ordre dans l'attente d'un communiqué. Le milliardaire chinois Li Ka-Shing serait intéressé par le distributeur de parfums mais pas au prix de 21,80 euros évoqué par les Echos. Olivier Auberger Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :