Wall Street en baisse

 |  | 1114 mots
Lecture 5 min.
Les marchés d'actions américains clôturent la séance en baisse. Les investisseurs se montrent préoccupés par les dégâts occasionnés par l'ouragan Katrina sur les capacités de raffinage et les plates-formes pétrolières, alors que le baril de brut flirte avec la barre des 70 dollars. Même le bon chiffre de l'indice de confiance ne permet pas aux indices américains de reprendre des couleurs. Du côté de l'actualité des entreprises, ATI Technologies est en hausse après avoir revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour le trimestre en cours. Sur le front de l'économie, l'indice de confiance du consommateur calculé par le Conference Board s'est inscrit en hausse à 105.6 au mois d'août contre 103.6 au mois de juillet et un repli à 100.8 pressenti par les économistes. Par ailleurs, le Département du Commerce a fait savoir que les commandes à l'industrie ont reculé de 1.9% au mois de juillet, en ligne avec les attentes des investisseurs. Enfin, en début d'après-midi, la Réserve Fédérale a publié le compte-rendu de sa réunion du 9 août dernier. Les membres du comité de politique monétaire se disent préoccupés par les risques de hausse des prix, qui ont progressé au cours de l'été avec la hausse des prix de l'énergie.Le Dow Jones clôture en baisse de 0.48% à 10 412.82 points. Le Nasdaq Composite recule de 0.37% à 2 129.76 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 0.32% à 1 208.41 points.Du côté des valeurs, on retiendra ATI Technologies, qui clôture en hausse de 3.17% à 11.70 dollars. Le fabricant de cartes graphiques revoit à la baisse ses perspectives de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre en raison de la faiblesse des ventes de sa gamme de produits destinés aux ordinateurs de bureaux. Le fabricant table désormais sur un chiffre d'affaires de 465 à 480 millions de dollars contre 550 à 680 millions de dollars initialement prévus. Dans le secteur de la construction, Dycom Industries finit la séance en baisse de 15.20% à 18.02 dollars. Le groupe, qui assure la construction et la maintenance de structures pour les opérateurs télécom, a publié ses résultats pour le quatrième trimestre. Les revenus sont en légère baisse à 251.3 millions de dollars contre 260.8 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices sont également en recul à 12.4 millions de dollars contre 17.1 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 34 cents, soit un penny de mieux que les prévisions des analystes. En ce qui concerne le premier trimestre de l'exercice 2006, le groupe souligne qu'il anticipe des revenus de l'ordre de 225 à 245 millions de dollars. Dans le secteur de la distribution, Zale est en hausse de 2.42% à 28.74 dollars. La chaîne de bijouteries a publié, pour le quatrième trimestre, des résultats en ligne avec les attentes du marché. Le chiffre d'affaires est en hausse à 472.3 millions de dollars contre 455.6 millions de dollars il y a un an. Les bénéfices sont en baisse à 4.1 millions de dollars, ou 8 cents par action, contre 6.9 millions de dollars, ou 13 cents par titre, l'année dernière. Le groupe annonce qu'il va procéder à la fermeture de 30 à 35 points de ventes après la période des fêtes de fin d'année, ce qui devrait se traduire par une charge de 13 millions de dollars, ou 25 cents par action. Zale précise que ses bénéfices pour l'exercice à venir devraient croître, en tenant compte des fermetures, de 5 à 7%. Le distributeur précise également que son conseil d'administration a donné son accord pour un programme de rachat d'actions d'un montant de 100 millions de dollars.Toujours dans le secteur de la distribution, Electronics Boutique Holdings clôture en progression de 0.41% à 63.74 dollars. La chaîne de magasins spécialisés dans la distribution de jeux vidéos a vu, au deuxième trimestre, ses bénéfices reculer à 1.62 million de dollars contre 3.88 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ramené à une action ressort en ligne avec les estimations des analystes à 14 cents. Le chiffre d'affaires sur la période est en hausse, soutenu par la demande pour la dernière console portable de Sony, et progresse à 448.3 millions de dollars contre 361.9 millions de dollars un an plus tôt. Le distributeur profite de cette publication de résultats pour confirmer ses objectifs de bénéfice hors éléments exceptionnels pour l'ensemble de l'exercice, à savoir 2.34 à 2.44 dollars par titre. Conns finit la séance sur une baisse de 7.51% à 23.88 dollars. La chaîne de magasins d'électroménager a vu, au deuxième trimestre, ses bénéfices progresser de 37.3% à 9.3 millions de dollars, ou 39 cents par action, contre 36 cents par titre attendus par les analystes. Le chiffre d'affaires sur le trimestre écoulé est en hausse de 20.3% à 164.4 millions de dollars. La société en profite pour revoir à la hausse ses prévisions de bénéfice sur l'ensemble de l'année et table désormais sur un bénéfice par action de 1.50 à 1.55 dollar contre 1.40 à 1.46 dollar initialement prévu.Sur le marché des changes, le dollar clôture la séance en hausse. La devise européenne finit la séance en baisse à 1.2215 contre 1.2224 la veille. Même tendance pour la devise japonaise, qui s'inscrit en baisse, au plus bas depuis trois semaines, après la publication du mauvais chiffre de la consommation des ménages au Japon qui a reculé de 3.5% au mois de juillet. La devise nippone clôture en baisse, au-dessus de la barre des 111 yens pour un dollar, à 111.28 contre 110.66 lundi.Sur les marchés obligataires, les taux se détendent et s'établissent au plus bas depuis plus d'un mois. Les opérateurs estiment que la hausse des prix de l'énergie pourrait tempérer la croissance économique et, par conséquent, la hausse des taux d'intérêts. Le 2 ans finit la séance à 3.95% contre 4.05% la veille. Le 5 ans clôture à 3.98% contre 4.08% lundi. Le 10 ans, de son côté, se détend de 7 points de base à 4.10%.Enfin, le pétrole finit la séance en forte hausse. Les opérateurs sont préoccupés par les conséquences de Katrina sur les infrastructures pétrolières du golfe du Mexique et par le niveau des réserves. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance octobre clôture en hausse de 3.90%, au-dessus de la barre des 69 dollars le baril, à 69.81 dollars contre 67.20 dollars la veille et après avoir testé un nouveau plus haut historique à 70.85 dollars. Jean-François Vouillot, à New York Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :