Wall Street en baisse

 |   |  1093  mots
Bien orientées en première partie de journée, les valeurs américaines clôturent la séance en baisse. Les investisseurs ont dû conjuguer avec la baisse des cours du brut, qui a apporté son soutien au marché en première partie de séance, et le relèvement des taux directeurs annoncé par la Réserve Fédérale.En ce qui concerne l'actualité des entreprises, Goldman Sachs a publié des résultats trimestriels records. Wal-Mart, de son côté, met un pied en Amerique Latine en rachetant une participation au néerlandais Ahold et Circuit City s'inscrit en forte hausse après de bons résultats trimestriels.Sur le front de l'économie, le Département du Commerce a annoncé une baisse de 1.3% des mises en chantier au mois d'août à 2.009 millions d'unités en rythme annuel contre 2.03 millions d'unités attendus, en moyenne, par le marché. Le nombre des permis de construire s'inscrit, pour sa part, en baisse de 2.2% à 2.124 millions d'unités en annualisé.En début d'après-midi, la Réserve Fédérale a annoncé qu'elle relevait de 25 points de base le taux des fed funds à 3.75%. La banque centrale souligne que le passage de l'ouragan Katrina peut entraîner des pressions inflationnistes mais ne présente pas de risques persistants pour l'économie américaine. La Fed précise également que les prix élevés de l'énergie peuvent peser sur l'inflation mais que, globalement, les risques à long terme de pression sur les prix restent contenus. Cependant, la banque centrale précise qu'elle se montrera attentive afin de préserver la stabilité des prix. Il faut également souligner que la décision de hausse n'a pas été unanime, un membre du comité préconisant le statu quo. Le Dow Jones clôture en baisse de 0.72% à 10 481.52 points. Le Nasdaq Composite recule de 0.65% à 2 131.33 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 0.79% à 1 221.34 points.Du côté des valeurs, on retiendra Goldman Sachs, qui clôture en baisse de 0.19% à 118.05 dollars. La banque d'affaires a publié ses résultats pour le troisième trimestre. Les revenus sont en hausse à 12.3 milliards de dollars contre 8.9 milliards de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices progressent à 1.62 milliard de dollars, ou 3.25 dollars par action, contre 879 millions de dollars, ou 1.71 dollar par titre, un an plus tôt et 2.38 dollars attendus, en moyenne, par les analystes. Dans le secteur de la distribution, Circuit City Stores bondit de 5.93% à 16.43 dollars. La chaîne de magasins spécialisés dans le matériel électronique a publié ses résultats pour le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires est en hausse à 2.56 milliards de dollars contre 2.38 milliards de dollars il y a un an. Les ventes à périmètre constant, de leur côté, progressent de 5.3% sur la période. Les bénéfices sont au rendez-vous à 1.3 million de dollars, ou un penny par action, contre une perte de 11.9 millions de dollars, ou 6 cents par titre, un an plus tôt et une perte de 3 cents par action pressentie par les opérateurs. Le distributeur précise que son chiffre d'affaires à périmètre comparable devrait s'inscrire en hausse de 5% à 8% sur l'exercice en cours contre 3% à 6% initialement pressenti.Toujours dans le secteur de la distribution, Wal-Mart annonce le rachat de la participation détenue par Ahold dans Central American Retail Holding Co. Le numéro un du secteur détient ainsi 3.33% de la chaîne de supermarchés opérant en Amérique Centrale. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. Wal-Mart recule de 1.82% à 43.21 dollars.Procter & Gamble finit la séance sur une hausse de 0.86% à 56.04 dollars. Le géant des produits de grande consommation a fait le point sur son activité et table toujours, pour le premier trimestre de son exercice, sur un bénéfice par action de 75 à 76 cents. Le groupe précise que l'ouragan Katrina a affecté ses bénéfices à hauteur de 1 à 2 cents par action mais que cet effet négatif a été annulé sur la période par la hausse des ventes de ses produits de beauté et santé. Estee Lauder chute de 9.88% à 36.48 dollars. La marque de produits de beauté revoit à la baisse ses prévisions de bénéfice pour le premier semestre de son exercice 2006 en raison de la faiblesse de ses ventes au États-Unis. Le groupe table désormais, pour les deux premiers trimestres, sur un bénéfice par action de 87 à 92 cents contre 0.97 à 1.02 dollar précédemment. La marque tient à préciser qu'elle maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2006 entre 1.95 et 2 dollars. Pour J.P. Morgan, ces prévisions sont trop optimistes. La banque abaisse sa recommandation sur le titre et passe de " Surpondérer " à " Neutre ".Brunswick décroche de 12.99% à 36.98 dollars. Le constructeur de bateaux revoit à la baisse ses perspectives de bénéfice pour 2005 en raison de la hausse des prix de l'énergie, de la baisse de la confiance du commentateur et des conséquences du passage de l'ouragan Katrina. Pour le trimestre en cours, le fabricant table désormais sur un bénéfice par action de 70 à 74 cents contre 82 cents attendus par les investisseurs. Le groupe ramène, en outre, ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice entre 3.20 et 3.25 dollars contre 3.30 à 3.40 dollars initialement prévus.Sur le marché des changes, le dollar gagne du terrain après la hausse des taux annoncée par la Fed. La devise européenne finit la séance en baisse à 1.2122 contre 1.2149 la veille. Même tendance pour la devise japonaise, qui clôture en repli à 111.91 yens pour un dollar contre 111.49 lundi.Sur les marchés obligataires, les taux se tendent après le relèvement des taux annoncé par la Réserve Fédérale et les commentaires de la banque centrale, qui laisse sous-entendre que le cycle pourrait se poursuivre. Le 2 ans finit la séance à 3.99% contre 3.92% la veille. Le 5 ans finit la séance à 4.06% contre 4.02 lundi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 1 point de base à 4.26%.Le pétrole s'inscrit en baisse après la forte hausse de la veille. Le marché estime que les inquiétudes qui pèsent sur la production de pétrole dans le golfe du Mexique du fait de l'ouragan Rita ne justifient pas le fort mouvement de la veille. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance octobre clôture en baisse de 1.16%, sous la barre des 67 dollars le baril, à 66.23 dollars contre 67.39 dollars la veille.Jean-François Vouillot, à New York Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :