Wall Street clôture en baisse

 |  | 782 mots
Les marchés d'actions ne confirment pas la hausse de la veille et les très bons résultats trimestriels d'Apple Computer ne suffisent pas à soutenir le marché. Les investisseurs restent perplexes après la publication de statistiques économiques mitigées. En effet, les ventes de détails ont progressé de 1.2% au mois de décembre contre une progression de 0.9% attendue par les économistes. Hors automobiles, les ventes progressent de 0.3% conformément aux prévisions du marché. Sur le marché de l'emploi, en revanche, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 10 000 à 367 000 contre une contraction à 339 000 escomptée par les opérateurs. Par ailleurs, les prix à l'importation se sont inscrits en repli de 1.3% au mois de décembre alors que les prix à l'exportation ont, eux, progressé de 0.2%.Le Dow Jones clôture en baisse de 1.05% à 10 505.83 points. Le Nasdaq Composite recule de 1.05% à 2 070.56 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 0.86% à 1 177.45 points.Du côté des valeurs, on retiendra Apple Computer, qui clôture en hausse de 6.63% à 69.80 dollars. Le fabricant d'ordinateurs a publié, hier soir après la clôture, des résultats en forte hausse et nettement supérieurs aux attentes. Le chiffre d'affaires pour le premier trimestre est en hausse à 3.49 milliards de dollars contre 2.75 milliards de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices, eux, progressent à 295 millions de dollars, ou 70 cents par action, contre 63 millions de dollars, ou 17 cents par titre, un an plus tôt et 49 cents attendus, en moyenne, par les analystes. Pour le trimestre en cours, la marque à la pomme précise tabler sur des revenus de 2.9 milliards de dollars et sur un bénéfice par action de 40 cents. Suite à ces très bons chiffres, de nombreux analystes revoient à la hausse leurs prévisions de bénéfices pour l'exercice 2005 ou relèvent leurs recommandations sur le titre, à l'image de Banc of America, qui passe de "Neutre" à "Achat".Dans le secteur des télécoms, Verizon Communications finit la séance en repli de 2.96% à 37.10 dollars. L'opérateur a précisé, en marge d'une conférence organisée par Smith Barney, que ses bénéfices 2005 devraient être impactés négativement de 18 à 22 cents par des charges liées aux départs en retraite et pré-retraite et par la vente de certaines de ses filiales. Credit Suisse First Boston en profite pour passer à "Neutre" sur la valeur. Dans le secteur de la distribution, RadioShack est en hausse de 5.69% à 33.45 dollars. La chaîne de magasins de gadgets a fait état, pour le quatrième trimestre, d'une hausse de son chiffre d'affaires de 7% à 1.6 milliard de dollars. Les ventes à périmètre comparables sont, elles, en hausse de 3%. Le distributeur confirme ses objectifs de bénéfice par action pour 2004 entre 2.07 et 2.09 dollar et table, pour 2005, sur une croissance de ses profits de 19% à 21%. Dans le secteur de l'emballage, AEP Industries bondit de 16.06% à 17.92 dollars. Le spécialiste des films plastiques alimentaires a vu ses pertes se contracter au quatrième trimestre à 4.4 millions de dollars, ou 52 cents par action, contre 15.9 millions de dollars, ou 1.94 dollar par action, un an plus tôt. Le chiffre d'affaires est en hausse de 7.20% à 219.6 millions de dollars.Cisco Systems abandonne 0.79% à 18.78 dollars. L'équipementier pour réseaux Internet a annoncé le rachat de Airespace pour 450 millions de dollars en action. L'opération permettra à Cisco de se renforcer sur le secteur des équipements pour réseaux sans fil, WiFi.Enfin, Sun Microsystems finit la séance en baisse de 0.65% à 4.58 dollars. L'équipementier de réseaux publiera, ce soir après la clôture, ses résultats pour le deuxième trimestre. Les investisseurs tablent sur des revenus de 2.92 milliards de dollars et sur un retour à la profitabilité avec un bénéfice par action de 1 penny. Sur le marché des changes, le dollar se reprend et clôture en hausse après la publication du bon chiffre des ventes de détails pour le mois de décembre. La devise européenne est orientée à la baisse après les propos du gouverneur de la Banque Centrale Européenne, Jean-Claude Trichet, qui estime que " les perspectives d'évolution des prix à moyen terme sont favorables même si les pressions inflationnistes à court terme persistent ". L'euro clôture en baisse à 1.3207 contre 1.3264 la veille. La devise japonaise, de son côté, est stable à 102.51 yens pour un dollar contre 102.40 mercredi.Sur les marchés obligataires, le taux se détendent et profitent du mauvais chiffre des inscriptions au chômage. Le deux ans finit la séance à 3.17% contre 3.20% la veille. Le 5 ans clôture à 3.67% contre 3.70% mercredi. Le 10 ans, de son côté, se détend de 5 points de base à 4.18%. Jean-François Vouillot à New YorkCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :