Le marché automobile français en hausse au premier semestre

 |  | 378 mots
Lecture 2 min.
Le marché automobile français résiste. Alors qu'en Europe les immatriculations baissent (voir ci-contre), la France affiche au premier semestre une croissance des immatriculations de 5,6% (par rapport à l'année précédente), selon le Comité des constructeurs automobiles français (CCFA). Sur les six premiers mois de l'année 1.354.117 véhicules ont ainsi été immatriculés.Reste qu'en juin, la croissance a été de seulement 2,7% sur un an, avec 223.601 voitures. Ce qui traduit un certain ralentissement alors qu'au mois de mai dernier les immatriculations de véhicules neufs avaient progressé de 8,4% par rapport à mai 2004."En juin 2005, compte tenu d'un volume de commandes quasi comparable à ce qui avait été observé en 2004, d'une activité commerciale soutenue et de l'arrivée de nouveaux modèles, le marché a dépassé le volume record atteint en juin 2004, confirmant ainsi la tendance positive enregistrée depuis les derniers mois de 2004", se réjouit toutefois le CCFA.Dans le détail, Peugeot PSA affiche une croissance de 1,3% des immatriculations de voitures particulières neuves en juin 2005 par rapport à juin 2004. La marque Peugeot recule de 0,7% sur un an, alors que Citroën progresse de 4,4%. En cumulé sur six mois, le groupe PSA progresse de 4,6%, comprenant une hausse de 1,3% de Peugeot et de 9,3% de Citroën.Pour sa part, Renault voit ses immatriculations reculer de 2,2% en juin 2005, comparé à juin 2004. Sur les six premiers mois de l'année, en cumulé, les immatriculations de Renault progressent encore de 1,1%.Du côté des marques étrangères, qui sont en progression de 7,2% d'une année sur l'autre sur le mois de juin (contre une baisse de 0,4% pour les marques françaises), Volkswagen tire bien son épingle du jeu avec une croissance de 21,8% pour le groupe (+10% sur les six premiers mois de l'année). Le groupe BMW progresse de 13,9% en juin (+17,3% sur les six premiers mois). A noter chez les Asiatiques la hausse de 21,4% de Toyota sur le mois de juin 2005 par rapport à 2004 (+11,6% sur six mois).GM Europe, en revanche, établit une contre-performance avec une baisse de 11,1% de ses immatriculations en juin 2005 par rapport à juin 2004 (+7,3% sur les six premiers mois). De même, DaimlerChrysler affiche un repli de 7,9% des immatriculations sur le mois de juin. Sur les six premiers mois de l'année, le groupe enregistre toutefois une progression de 4,7%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :