Jean-Noël Jeanneney : le projet de bibliothèque universelle de Yahoo ! est "assez conforme" aux souhaits des Européens

 |  | 290 mots
Lecture 1 min.
La Tribune.- Après l'hostilité qui a accueilli l'annonce de Google de lancer son projet de bibliothèque numérique (voir ci-contre), quelle est votre première impression sur le projet Open Content Alliance?Jean-Noël Jeanneney.- Tout d'abord, nous ne sommes pas là, en Europe, pour donner des bons ou des mauvais points. Je ne suis pas hostile à Google en tant que tel! J'avais simplement affirmé que nous ne voulons pas de monopole sur la culture. Il faut que de multiples acteurs s'expriment et interviennent dans ce domaine. La proposition de l'OCA telle que nous la connaissons aujourd'hui est assez conforme à ce que les Européens ont exprimé: un accès ouvert qui ne dépende pas d'un moteur de recherche unique, un certain équilibre que l'OCA et Yahoo! semblent respecter.La fronde européenne à Google Print a-t-elle été utile?Il me semble que oui! Ce nouveau projet témoigne d'une heureuse évolution des esprits outre-Atlantique! D'abord, le consortium de Yahoo! privilégie la qualité des oeuvres plutôt que la quantité puisqu'ils en sélectionnent 18.000, la plupart tombées dans le domaine public, qui seront disponibles d'ici fin 2006. Ensuite, le projet semble respectueux des droits de tous, et notamment des éditeurs et des ayant-droits. Le choix de l'Opt-In est important à cet égard.Seriez-vous prêts à collaborer à ce projet?Je souhaite que nous tissions des liens transatlantiques. C'est déjà le cas entre la Bibliothèque nationale et la Librairie du Congrès. Il faudra discuter avec l'OCA. D'ailleurs, j'observe que ce projet est soutenu par Internet Archive qui est également notre partenaire dans le cadre du Consortium que la BnF pilote et qui réunit une dizaine de grandes bibliothèques pour l'archivage de la Toile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :