Automobile : baisse de 3,4% du marché français en juillet

 |  | 344 mots
Lecture 2 min.
Les marques françaises affichent un repli de 8,6% des ventes de voitures particulières neuves en France en juillet, avec une part de marché de 51,5%. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) estime que le marché manque de visibilité.

Nouvelle baisse du marché automobile en France. Selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), le marché automobile français a reculé de 3,4% au mois de juillet 2006, par rapport à juillet 2005. Dans la lignée des chiffres publiés ces dernies mois (voir ci-contre), le marché affiche ainsi un fort repli. Pour leur part les constructeurs français ont particulièrement souffert en juillet, voyant leurs ventes chuter de 8,6%, portant leur part de marché à 51,5% sur l'Hexagone.

En France, il s'est ainsi vendu 183.863 voitures neuves (voitures particulières et véhicules utilitaires légers). "Au cumul janvier-juillet 2006 (146 jours), le marché des véhicules légers se maintient à la stabilité par rapport à la période correspondante de 2005 (147 jours)", rappelle le CCFA. Le comité ajoute que sur les sept mois de l'année, un peu plus de 1,5 million de véhicules légers ont été immatriculés.

Le segment des voitures particulières neuves a particulièrement souffert avec une baisse de 5% en juillet, à 151.571 immatriculations. "Le marché français continue à se comporter d'une façon erratique (il avait été positif en juin et négatif en mai) et manque d'une visibilité durable sur son évolution", commente le CCFA dans son communiqué.

Sur sept mois, de janvier-juillet 2006, 1,26 million de voitures particulières neuves ont été immatriculées en France, soit un repli de 2,1% en données brutes sur un an, et une baisse de 1,4% à nombre comparable de jours ouvrables.

Le groupe PSA Peugeot- Citroën, qui a récemment déçu sur ses comptes (voir ci-contre), a vu ses ventes de voitures particulières baisser de 9,3% sur la période. Sa part de marché était de 30,3%. Quant à Renault, ses ventes de voitures particulières neuves ont chuté de 7,5% en juillet portant sa part de marché à 21,5%. Nissan, partenaire de Renault a affiché un repli de 19,5% de ses ventes. Sa part de marché est de 2% en France.

Parmi les marques étrangères, seuls Fiat (+6%), Toyota (+9,4%) et le groupe Volkswagen (+6,8%) tirent leur épingle du jeu. Le groupe Volkswagen affiche ainsi une part de marché de 12,1% en France en juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :