L'OCDE note le ralentissement conjoncturel des plus grandes économies

 |   |  271  mots
Les sept plus grandes économies de l'OCDE montrent des signes de ralentissement. En revanche, la Russie, la Chine et l'Inde continuent de montrer des signes d'expansion.

L'avenir s'assombrit pour les grandes économies mondiales. Particulièrement remarquable aux Etats-Unis, première puissance mondiale où la croissance est passée de 5,6 à 2,5% au deuxième trimestre, ce ralentissement s'opère également au Canada, en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Italie et au Japon.

Qui plus est, les perspectives de ces pays apparaissent désormais "mitigées", selon les derniers indicateurs avancés de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Selon les données de juin, les taux de variation sur 6 mois des indicateurs composites avancés qu'élabore chaque mois l'OCDE montrent "un affaiblissement des performances des sept grandes économies". Ces pays affichent désormais "une perspective de croissance mitigée", constate l'organisation.

L'ensemble des 29 pays développés qui composent la zone OCDE donne également des signes de ralentissement de l'activité. L'indicateur composite avancé pour cette zone a diminué de 0,1 point en juin par rapport à mai (109,7 contre 109,8) et son taux de variation sur 6 mois est en baisse pour le troisième mois consécutif, précise l'organisation. Les indicateurs composites avancés de l'OCDE sont conçus pour signaler à l'avance les points de retournement (pics et creux) entre les phases d'expansion et de ralentissement de l'activité économique.

A l'inverse, les données les plus récentes pour les grandes économies non membres de l'OCDE signalent le maintien d'une expansion forte pour la Chine, l'Inde et la Russie. Seul le Brésil voit ses perspectives s'assombrir. En juin, l'indicateur composite avancé pour ce pays a diminué de 0,4 point et son taux de variation sur 6 mois est en baisse pour le quatrième mois consécutif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :