ADP en hausse à sa première cotation

 |   |  350  mots
Aéroports de Paris gagnait plus de 3% dans les premiers échanges, à 11 heures. Une hausse jugée cependant un peu décevante par les analystes. Le prix d'introduction avait été fixé à 45 euros pour les institutionnels et 44 euros pour les particuliers.

Aéroports de Paris, qui faisait ses premiers pas en Bourse ce matin, a fait une entrée sans éclat malgré un vrai succès populaire, l'action n'enregistrant qu'une modeste progression dans un marché parisien qui rebondissait après un mois de chute. A la clôture, le titre gagnait ainsi 3,41% à 45,50 euros. Les opérateurs de la Bourse de Paris jugeaient ces premières heures de cotation honorables, mais sans plus, certains affichant même une certaine déception. "C'est satisfaisant", estimait un courtier sans grand enthousiasme, tandis qu'un autre se disait "un peu déçu": "on pensait qu'ADP ferait mieux, étant donné que l'offre avait été bien sursouscrite", commentait ce dernier dès l'ouverture des échanges.

Les opérateurs se montrent toutefois confiants pour l'avenir du titre à long terme, le dossier étant selon eux solide. Les Français ont en tous cas été séduits: plus de 2,6 millions de particuliers ont déjà acheté des actions, pour un total de 2,9 milliards d'euros. Les institutionnels, pour lesquels le prix d'introduction était de 45 euros, ont ainsi soucrit l'offre 3,8 fois. L'arrivée d'ADP sur ses marchés est "la troisième plus importante introduction réalisée depuis le début de l'année", grâce aux 25,14 millions d'actions placées, qui représentent une levée de fonds totale de 1,12 milliard d'euros, a souligné Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris.

Un "engouement", selon les analystes, qui pouvait laisser attendre une progression plus nette de l'action. Celle-ci aurait pu aussi profiter du rebond opéré par le marché parisien depuis deux jours, après un mois de chute libre, estimaient certains.

"C'est une action qui plaît, avec tout ce qui se passe au Royaume-Uni, où l'on évoque des possibilités de rapprochement dans le secteur aéroportuaire, c'est un dossier qui intéresse les investisseurs", avait pour sa part expliqué un vendeur d'actions dans une salle de marché parisienne, la veille de la cotation.

ADP pour sa part profitera des fonds levés par cette introduction pour poursuivre ses investissements. Le groupe prévoit d'investir 2,7 milliards d'euros entre 2006 et 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :