MBDA vend des missiles au Sultanat d'Oman

 |   |  241  mots
Le missilier européen a placé ses VL Mica et ses Exocet Block 3 auprès des forces armées omanaises.

Le missilier européen MBDA a réussi un très joli coup à l'exportation au Sultanat d'Oman avec la vente de son dernier missile VL Mica, son nouveau missile air-sol, qui va équiper trois corvettes des forces navales omanaises. C'est le premier contrat export pour le VL Mica, sur lequel MBDA fonde de gros espoirs.

Parallèlement, le leader mondial des missiles va également équiper les bâtiments omanais de missiles Exocet MM40 Block 3 (mer-mer), la dernière version du célèbre best-seller d'Aerospatiale (devenu depuis EADS), deuxième succès à l'exportation. L'exocet MM40 Block 3 a déjà trouvé preneur dans un pays européen.

MBDA est par ailleurs en voie d'échouer dans une compétition de près de 400 millions d'euros sur laquelle le missilier nourrissait pourtant de très gros espoirs en Inde. Les Indiens vont opter pour le missile air-sol Spyder proposé par l'Israélien Rafael, qui s'est révélé être beaucoup moins cher que le VL Mica. C'est ce qu'ont constaté les Indiens lors de l'ouverture il y a plus d'un mois des enveloppes contenant les offres financières des deux rivaux pour la fourniture de douze batteries de systèmes de défense aérienne de moyenne portée. Après l'avoir proposé en vain aux Émirats arabes unis, MBDA enregistre en Inde son second échec à l'exportation pour ce système, qui fait l'objet de marques d'intérêt à l'international, notamment au Moyen-Orient.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :