Le CAC 40 limite légèrement ses pertes en fin de séance

Paris termine la séance en baisse générale, comme l'ensemble des grands indices du Vieux continent, et alors que Wall Street s'affiche elle-même dans le rouge. La saison des résultats d'entreprises américaines battant son plein, et celle des sociétés européennes montant en régime, les investisseurs se sont inquiété d'un ralentissement de la croissance des bénéfices des entreprises, en particulier après l'avertissement lancé aujourd'hui par le constructeur informatique Dell. Ces deux derniers jours, les commentaires rassurants de Ben Bernanke, le président de la Fed, avaient permis au CAC 40 de rebondir de 2,7%. Le président de la Fed a notamment estimé que le ralentissement de la croissance devrait alléger les pressions inflationnistes sur l'économie, ce qui laisse espérer une pause dans le cycle de resserrement monétaire de la Réserve fédérale. Seules cinq des quarante valeurs du CAC 40 terminent en terrain positif. Ses valeurs technologiques et celles du secteur automobile accusent les plus fortes baisses. A la clôture, le CAC 40 perd 0,96% à 4.818,55 points. Le volume d'affaires est limité avec 3,8 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,89% à 5.719,70 points et, à Francfort, le Dax plie de 1,71 % à 5.451,01 points. A New York, le Dow Jones perd 0,34% à 10.890,48 points.Le baril de brut léger américain livrable en septembre avance de 28 cents à 74,55 dollars, après avoir passé la matinée en repli. On attend une initiative diplomatique au Proche Orient avec la visite de la Secrétaire d'Etat américaine Condoleeza Rice dans la région la semaine prochaine. Le dollar poursuit son repli à 1,2685 pour 1 euro, le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed renforçant les anticipations d'une pause dans le cycle de hausse des taux.Les valeurs technologiques poursuivent la correction entamée hier après midi. Capgemini dévisse de 5,27% à 36,66 euros dans le sillage de SAP à Francfort. Alcatel perd 3,41% à 8,49 euros et STMicroelectronics baisse de 3,76% à 11,77 euros, affecté à la fois par les perspectives décevantes d'Intel, les trimestriels tout juste conformes de Nokia, la sixième perte trimestrielle consécutive de l'allemand Infineon, et l'avertissement lancé par Dell.Première pondération de l'indice CAC 40, Total plie de 0,98% à 50,50 euros en dépit de cours du brut qui se reprennent. ING a abaissé de 15% son objectif de cours pour le titre à 64,80 euros.Peugeot lâche 4,31% à 44,25 euros alors que SG Securities a dégradé le titre de " achat " à " conserver ". De son côté, Renault baisse de 3,25% à 78,25 euros. Son président Carlos Ghosn, qui dirige également Nissan, a déclaré ne pas avoir discuté d'une alliance capitalistique avec Rick Wagoner, le patron de General Motors, lors de leur rencontre vendredi dernier. M. Ghosn ajoute qu'une entrée au capital de GM ne constitue pas une condition préalable à une alliance.Danone gagne 0,66% à 99,85 euros. Le nouveau responsable pour la France de PepsiCo, Vincent Prolongeau, a déclaré à La Tribune que le géant du soda " travaille sur des projets de croissance externe en Europe et plus particulièrement en France ". Il ajoute que PepsiCo n'agira pas de façon hostile. L'été dernier, le marché avait été l'objet d'intenses spéculations prêtant à PesiCo un intérêt pour Danone.EADS grappille 0,09% à 21,09 euros, plus forte hausse du CAC 40, à deux jours de la fermeture du salon de Farnborough. Airbus a annoncé avoir reçu une commande de vingt A350 XWB et surtout de 9 A380 nouvelle version de la part compagnie aérienne Singapore Airlines, avec une option pour 20 A350 XWB et 6 A380 supplémentaires. Au prix catalogue, le montant de la commande pour les 29 appareils s'élève à 7,5 milliards de dollars. Accor trébuche de 2,37% à 44,46 euros. Le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 3,69 milliards d'euros au premier semestre, en hausse de 8,4%. A périmètre et taux de change constants, la croissance ressort à 6%. Le directeur financier indique que " les tendances sont plutôt positives " en ce début d'été.Eutelsat perd 0,75% à 12,05 euros. L'opérateur de satellites a fait état d'un chiffre d'affaires de 791,1 millions d'euros sur l'exercice 2005-2006, en hausse de 5,4%. A taux de change comparable et hors revenus non récurrents, la progression est de 3,9%. Ce chiffre est supérieur à l'objectif du groupe, qui tablait sur une croissance de l'activité supérieure à 3,5%.PagesJaunes abandonne 2,94% à 22,04 euros. L'éditeur d'annuaires a dégagé un bénéfice net de 131,5 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 9,5% et le chiffre d'affaires a augmenté de 6,4% à 512,4 millions. Le groupe indique que la croissance de sa marge brute opérationnelle consolidée " devrait se situer dans la partie basse de ses objectifs annuels qui sont compris entre 5% et 7% en 2006, hors coûts liés à la cession de la participation de France Télécom dans le capital de PagesJaunes Groupe, mais incluant les coûts associés au projet de développement d'une activité petites annonces en ligne en France ".Enfin, Pierre & Vacances avance de 3,53% à 86,60 euros. Le spécialiste de l'immobilier de loisirs a fait état d'une progression de 20,8%, à 940,4 millions d'euros, de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'exercice 2005-2006. A données comparables, la hausse est de 18,5%. Sur le seul troisième trimestre, la croissance de l'activité s'établit à 34,3% à 329,1 millions d'euros (+27,2% à périmètre et taux de change constants). Le groupe confirme son objectif de résultat opérationnel courant de 95 millions d'euros sur l'exercice, soit une hausse de 27%.Ambroise EcorchevilleCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.