Toyota annonce des résultats semestriels record

 |   |  438  mots
Le premier constructeur automobile japonais a une nouvelle fois dépassé ses prévisions. Le groupe a annoncé ce matin un bénéfice net semestriel (avril-septembre) en hausse de 36,2% à 777, 2 milliards de yens (5,18 milliards d'euros) pour un chiffre d'affaires en hausse de 15,3 % à 11.471,9 milliards de yens (76,48 milliards d'euros). De son côté, le bénéfice d'exploitation a augmenté de 35,1% à 1.093,4 milliards de yens (7,29 milliards d'euros). La faiblesse du yen par rapport au dollar a eu un impact positif de 190 milliards de yens (1,27 milliard d'euros) sur le résultat d'exploitation. Contrairement à ses principaux concurrents, et notamment les américains General Motors (GM) et Ford qui ne cessent de perdre des parts de marché, le japonais a enregistré une hausse soutenue de ses ventes. Entre avril et septembre, Toyota a vendu 4,145 millions de véhicules dans le monde, soit 8,1% de plus que lors de la même période de 2005-2006. Les ventes en volume ont notamment progressé de 17,6% en Amérique du Nord, premier marché du constructeur nippon, et de 18,3% en Europe. En revanche, elles ont diminué de 1,2% au Japon, où le marché des voitures standard donne depuis longtemps des signes de saturation. Sur l'ensemble de son exercice, Toyota prévoit de vendre 8,47 millions de véhicules contre 8,45 millions prévu auparavant, dont 2,87 millions aux Etats-Unis et 1,21 million en Europe. Fort de ses très bons résultats semestriels, Toyota a promis qu'il atteindrait un résultat historique pour l'ensemble de son exercice. Le groupe s'attend maintenant à réaliser un bénéfice net de 1.550 milliards de yens -ce qui supposerait un cinquième record annuel d'affilée (+13,0% sur un an)-, contre une prévision initiale de 1.310 milliards. Son chiffre d'affaires devrait atteindre 23.200 milliards de yens (+10,3% sur un an) au lieu des 22.300 milliards escomptés dans un premier temps, et son bénéfice d'exploitation 2.200 milliards (+17,1%) au lieu de 1.900 milliards. Si le constructeur japonais atteint ses objectifs, il sera le premier groupe nippon a réalisé un résultat d'exploitation supérieur à 2.000 milliards de yens (13,3 milliards d'euros). Parallèlement à l'annonce de ses résultats semestriels, le premier constructeur automobile japonais, a annoncé l'achat d'une participation de 5,9% dans le fabricant de poids lourds Isuzu, avec qui il a signé un accord de coopération, en matière de recherche et développement et de production de petits moteurs diésel, de technologies de contrôle des émissions polluantes et de carburants alternatifs. C'est la deuxième fois que Toyota prend une participation dans ds sociétés liées jusque là à General Motors. Outre Isuzu, le groupe est déjà entré dans le capital et de Fuji Heavy (marque Subaru).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :