Le financier Eric Knight remet la pression sur Suez

 |   |  168  mots
Le débat sur les partiés de fusion entre Suez et Gaz de France atteint son sommet. A deux jours des conseils d'administration des deux groupes, chacun tente de défendre sa cause. Les actionnaires de Suez demandent une très forte réévalution du dividende exceptionnel , fixé jusqu'à présent à 1 euro. L'Etat et Gaz de France veulent verser le moins possible pour épargner les finances publiques et préserver les capacités financières du nouvel ensemble. "L'Etat pourrait dire non si les actionnaires de Suez se montrent trop gourmands " a mis en garde le ministre des finances, Thierry Breton, lundi matin.Le financier Eric Knight s'invite à son tour dans la discusssion. Il dit avoir rallier des actionnaires institutionnels. Ensemble, ils représenteraient 15% du capital et menacent de voter contre le mariage avec GDF si les conditions n'étaient pas modifiées. Vendredi, le financier a fait parvenir une longue lettre à tous les administrateurs de Suez pour les avertir. Nous en publions la teneur.Martine Orange

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :