Areva anticipe un net recul de son résultat opérationnel en 2006

 |   |  278  mots
Mauvaise fin d'année pour Areva. Le champion français du nucléaire que dirige Anne Lauvergeon a annoncé mercredi soir à l'issue de son conseil d'administration que son résultat opérationnel 2006 serait "en net retrait" par rapport à celui de 2005 "tout en restant très largement positif".Le groupe l'explique par un complément de provision lié au retard de livraison du réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR de la centrale Olkiluoto 3, en Finlande. Certains évoquent une provision globale comprise entre 500 et 700 millions d'euros. "L'évolution du calendrier a entraîné la constitution de provisions au premier semestre 2006. Un complément de provision sera nécessaire à l'arrêté des comptes annuels", précise Areva dans son communiqué. Le résultat net devrait en revanche être proche de celui de 2005, hors plus-value de cession de FCI (le pôle connectique), ajoute le groupe. En 2005, le résultat opérationnel s'était élevé à 551 millions d'euros et le bénéfice net à 1,049 milliard.Areva avait déjà réalisé au premier semestre une provision "significative" liée au retard du chantier de l'EPR en Finlande, qui avait fait chuter ses résultats semestriels. Au premier semestre, le groupe a réalisé un bénéfice opérationnel en baisse de 68% à 115 millions d'euros, le bénéfice net part du groupe ressortant en baisse de 18,6%, à 245 millions.Areva vient de subir une autre déconvenue en Chine, en perdant un gros marché, estimé à 5,3 miliiards de dollars et emporté par son concuurent américain Westinghouse (désormais propriété du japonais Toshiba). Mais le groupe français, déjà bien implanté en Chine, espère encore y obtenir d'autres contrats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :