Suez continue à privilégier la fusion avec GDF tout en se ménageant une porte de sortie

 |   |  270  mots
cite>Suez veut toujours y croire. Dans un communiqué publié ce soir après la clôture de la Bourse, le conseil d'administration du groupe présidé par Gérard Mestrallet a réaffirmé que "le rapprochement avec Gaz de France constitue la meilleure des options stratégiques pour Suez, ses actionnaires, son personnel et ses clients". Le conseil mandate Gérard Mestrallet pour, selon une formule elliptique, "étudier les actions éventuelles qui puissent mener au résultat recherché". Rappelons que le Conseil constitutionnel a reporté la fusion au 1er juillet 2007, soit après l'élection présidentielle. Les neuf sages ont en effet décidé de n'autoriser la privatisation de GDF qu'au moment de l'ouverture des marchés à la concurrence.Mais s'il réaffirme son objectif de fusion, le conseil d'administration de Suez se ménage aussi une porte de sortie. En effet, le conseil rappelle que "la stratégie de développement de Suez en stand alone a conduit à ce jour à des performances pour l'actionnaire qui sont les meilleures de son secteur", avec un doublement du cours de l'action Suez en deux ans. Ce développement constitue, poursuit le communiqué, une option fortement créatrice de valeur. Une manière, de préserver l'avenir. Au cas où la fusion ne se réaliserait pas, Suez pourrait donc continuer sa route seul, comme il l'a fait jusqu'ici.En tout état de cause, le groupe de services aux collectivités souligne que les prévisions de résultats pour l'exercice 2006 sont excellentes. Le résultat net part du groupe devrait être proche de 3,5 milliards d'euros, son plus haut niveau historique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :