Le ministre de la santé est venu soutenir la Réunion face au chikungunya

 |   |  345  mots
Le Ministre de la Santé Xavier Bertrand, qui a effectué fin octobre une visite éclair sur l'île de la Réunion, a rencontré les ministres de la santé des Comores, de Madagascar, des Seychelles et de Maurice. Une première. "Après avoir contacté les autorités indiennes la semaine dernière, nous souhaitons renforcer la collaboration dans le domaine de la santé et dans la lutte contre le chikungunya avec les autres pays de l'Océan Indien", précisait-t-on alors dans l'entourage de Xavier Bertrand, qui rentre ce soir en métropole. Le Ministre de la santé a par ailleurs décidé d'envoyer une équipe de recherche française à Madagascar, afin d'étudier avec précision l'impact de la nivaquine dans le traitement de certaines infections, à la suite d'une expérience récente réalisée sur cette île. Par ailleurs, le Ministre a dévoilé la création du site internet chikungunya.gouv.fr, désormais opérationnel. "C'est un site de prévention, de conseils et d'information, soulignait-t-on dans l'entourage de Xavier Bertrand. Sur le site, on peut également trouver le nombre de cas touchés chaque semaine. Nous voulons être le plus transparent possible sur cette maladie". Fin octobre, la DRASS, la direction régionale des affaires sanitaires et sociales, chargée de recenser les cas, enregistrait une trentaine de personnes touchées par la maladie, contre 150 l'année dernière à la même époque. Selon le dernier bilan de la CIRE (cellule interrégionale d'épidémiologie), au total plus de 266.000 réunionnais, soit environ un tiers de la population, ont été touchés par l'épidémie depuis le début 2005Xavier Bertrand a aussi participé lors de sa visite à l'opération "Kass'Moustik" destinée à sensibiliser la population sur les mesures de prévention contre l'épidémie de chikungunya avec l'arrivée de l'été austral. Il a annoncé l'installation en 2008 d'un service de prophylaxie destiné à lutter contre les moustiques. Cette structure regroupant l'Etat et les collectivités locales disposera d'un effectif de 150 personnes en 2007 et 200 en 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :