Les collants Well vont supprimer 300 emplois dans le Gard

 |   |  332  mots
Les salariés des collants Well seront fixés sur leur sort aujourd'hui. Un comité central d'entreprise est en effet convoqué ce lundi. Dès vendredi les représentants syndicaux ont tiré la sonnette d'alarme en organisant une journée ville morte dans la ville de Vigan (environ 5.000 habitants), site du fabricant du collant et de bas. Et ce alors que se tenait au même moment un conseil d'administration de la société à Montrouge près de Paris, pour statuer sur l'avenir du site de Vigan. Dirigée par Jacques Michaud et Eric Pinot, deux ex-Sara Lee, la marque rachetée à l'américain en 2001 par Natexis Industries devrait accuser cette année une perte de 2,8 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 60 millions, en recul de 25 % sur celui de 2000. La direction a annoncé le 12 septembre un premier plan social à l'usine de Vigan prévoyant 149 licenciements d'ici à 2008. Mais depuis la situation s'est aggravée pour le deuxième fabricant de collant et de bas derrière Dim. Dans ces conditions, la direction a décidé d'un "réexamen" du plan social pour tenir compte de deux faits intervenus depuis: la décision de deux clients de la grande distribution de diminuer leurs commandes et un "durcissement de la concurrence".Selon la CGT, la direction évoque désormais 300 suppressions d'emplois, ce qui équivaut au nombre de postes de production. Dans un communiqué, les syndicats CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC et FO de Natixis "protestent énergiquement contre l'éventuelle liquidation ou contre toute autre solution de délocalisation visant à faire disparaître ou à démanteler la société Well".Ils vont demander au conseil d'administraion de Natexis Industries de "surseoir à toute décision définitive à ce sujet et d'étudier toutes les solutions alternatives permettant la continuation de cet outil de travail performant".En 2005, Well a produit plus de 50 millions de paires pour un chiffre d'affaires de plus de 49 millions d'euros, et 2,6 millions de pièces de lingerie pour un chiffre d'affaires de 16 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :