Euronext tend une nouvelle fois la main à Borsa Italiana

La Bourse paneuropéenne Euronext, qui regroupe les places de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et les marchés dérivés à Londres, le Liffe, est euphorique. Elle vient de voir sa puissante voisine, la Deutsche Bôrse renoncer à un mariage avec elle et lui laisser ainsi le champ libre pour pousser les feux sur son projet d'alliance avec la bourse de New York, le Nyse. Et pour faire d'une pierre deux courps, Euronext invite la bourse de Milan, Borsa Italiana, qui, elle aussi, a renoncé à s'allier avec la bourse de Francfort, à la rejoindre dans son aventure transatlantique.C'est ce qu' a indiqué vendredi le PDG d'Euronext, Jean-François Théodore dans un entretien au grand quotidien économique et financier translapin Il Sole 24 Ore."Nous avons proposé à Borsa Italiana de s'associer à l'organisation fédérale Euronext-Nyse. La proposition est encore valable et tient compte de la spécificité de Borsa Italiana", a-t-il dit.En juin, Borsa Italiana avait entamé des discussions avec Euronext en vue d'une alliance avec la Bourse paneuropéenne avant de changer d'avis et de proposer une Bourse fédérale rassemblant Euronext et Deutsche Börse.Dans le cadre du projet Euronext-Nyse, Borsa Italiana obtiendrait "le rôle de senior partner", a déclaré Jean-François Theodore avec une "représentation adéquate" dans les organes de direction du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.