Dominique de Villepin fait des annonces pour les "business angels"

 |   |  275  mots
Invité ce lundi par l'association Croissance Plus, le Premier ministre a fait plusieurs annonces en direction des "business angels", en leur donnant la possibilité, dans le cadre des sociétés de capital risque (SCR), de bénéficier des garanties Oseo Sofaris et d'être éligibles à la branche publique de France Investissement. Oseo Sofaris (Oseo est le fuit de la fusion entre l'Anvar et la BDPME, qui avait elle-mème intégrée la Sofaris) est une institution financière spécialisée, dotée d'une mission permanente d'intérêt général, celle d'aider les banques et les organismes de fonds propres à financer la création, la transmission, le développement et la modernisation des PME, en partageant les risques qu'ils prennent. De son côté, France Investissement, qui associe la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et des investisseurs privés, a été lancé ce mois-ci pour offrir aux PME des solutions de financement plus nombreuses et des capacités d'investissement renforcées.Le soutien aux business angels ne date pas d'hier. La loi pour l'initiative économique du 1er août 2003 avait rénové le statut fiscal des business angels, en triplant le plafond de l'avantage fiscal permettant à un investisseur de déduire de son revenu 25% de l'investissement dans une PME. De 1.000 en 2001, les business angels sont aujourd'hui 4.000 en France, contre 40.000 en Grande-Bretagne et plus de 400.000 aux Etats-Unis. Grâce à ces mesures, le gouvernement espère combler les lacunes de la France en matière de capital amorçage et de favoriser le développement de PME plus performantes, seules capables d'embaucher et d'innover, selon les mots du gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :