Séance de rebond, Renault en vedette

 |   |  688  mots
Bien orienté en début de matinée, le marché parisien a réduit une partie de son avance en début d'après-midi alors que la Banque d'Angleterre puis la Banque centrale européenne maintenaient leurs taux directeurs inchangés. Après avoir été surpris par la baisse de 2.000 des inscriptions au chômage américaines, les investisseurs ont été rassurés par l'indice d'activité dans les services et sont revenus sur les marchés actions. A la clôture, le CAC 40 gagne 0,92% à 4.966 points dans un volume d'affaires relativement fourni de 3,4 milliards d'euros. A Londres le Footsie prend 1,04% et, à Francfort, le Dax avance de 1,24%. Le dollar se replie à 1,2762 pour 1 euro alors que Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne a annoncé que les gouverneurs de la BCE se réuniraient le 3 août prochain. Un prochain resserrement monétaire n'est donc pas à exclure selon la plupart des experts.L'US Energy Information Administration a annoncé une hausse de 700.000 barils des stocks d'essence sur la semaine au 30 juin et un repli de 2,4 millions de barils des réserves de brut. Les analystes tablaient sur une baisse de 1,1 million de barils des stocks d'essence et sur un repli de 1,9 million de barils des réserves de brut L'échéance août sur le brut de qualité WTI cède 79 cents à 74,40 dollars après avoir touché un nouveau record hier à 75,40L'Institute for Supply Management (ISM) s'est replié à 57 le mois dernier, contre 60,1 en mai. Les économistes tablaient sur une baisse moins marquée à 59. Un chiffre supérieur à 50 reflète une expansion de l'activité, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.Plus forte hausse du CAC 40, Renault engrange 2,83% à 83,55 euros. Le groupe a annoncé une baisse de 3,2% de ses ventes mondiales au premier semestre 2006 mais a confirmé sa prévision d'une stabilité de ses ventes cette année par rapport à 2005. Concernant le dossier General Motors, Carlos Ghosn, le PDG du groupe français et de Nissan, rencontrera le patron de GM à Detroit à la mi-juillet. Toutefois, la direction du groupe américain prévoit de présenter des arguments contre la proposition d'alliance à trois présentée par son principal actionnaire lors de la réunion du conseil d'administration prévue vendredi, rapporte le Wall Street Journal.Egalement bien orienté, Carrefour progresse de 2,74% à 46,94 euros. La famille Halley a formellement démenti les informations publiées par l'hebdomadaire Challenges lui prêtant l'intention de céder sa participation de 13% dans le numéro deux mondial de la distribution.EADS rebondit de 2,24% à 21,03 euros après un recul de près de 9% en trois jours. Sa filiale EADS Space a remporté un contrat pour la fourniture d'un système de télécommunications par satellite auprès de l'armée allemande. Sanofi-Aventis avance de 2,24% à 77,60 euros. Sanofi Pasteur MSD, coentreprise entre le groupe français et l'américain Merck, compte doubler son chiffre d'affaires au cours des cinq prochaines années grâce notamment à la sortie de cinq nouveaux vaccins.Les valeurs pétrolières et parapétrolières progressent dans le sillage du nouveau record atteint par les cours du brut. Total gagne 0,59% à 51,35 euros, Vallourec 3,72% à 948,50, Technip 0,60% à 43,46 et Géophysique 2,26% à 135,5 euros.TF1 s'apprécie de 1,09% à 26,03 euros. La chaîne a enregistré une audience record à l'occasion du match Portugal-France qui a vu la qualification des Bleus pour la finale. La rencontre a attiré 22,2 millions de téléspectateurs avec une part de marché de 76,7%.Peugeot cède 0,27% à 48,80 euros. Le constructeur, qui réunit les marques Peugeot et Citroën, a fait état d'une hausse de 0,6% de ses ventes mondiales à 1,764 million d'unité au premier semestre. En Europe, les ventes accusent une baisse de 2,2%. Peugeot prévoit de renouer avec la croissance en Europe de l'ouest au second semestre.Enfin, Vivendi perd 0,45% à 26,78 euros. Le groupe a annoncé la cession du solde de sa participation de 5,3% dans Veolia, dont il ne détiendra plus aucun titre à l'issue de l'opération. La Société Générale a placé les titres ce matin à un prix unitaire compris entre 40 et 40,20 euros, indique Reuters en citant des sources de marché. Veolia recule de 1,74% à 40,01 euros.Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :