Nouvelle séance dynamique pour le CAC 40

 |   |  501  mots
Début de semaine dynamique à la Bourse de Paris. Après avoir gagné 1,24% hier, le marché parisien poursuit sa course en avant aujourd'hui sous l'impulsion haussière de Wall Street. A la clôture, l'indice CAC 40 avance de 0,66% à 5.437,78 points dans un volume moyen de 4,7 milliards d'euros. A Londres, le Footsie prend 0,26%, tandis qu'à Francfort, le Dax avance de 0,49%. Côté devises, les cambistes prennent leurs bénéfices sur le dollar avant de connaître l'issue des élections parlementaires américaines de mi-mandat, qui se déroulent aujourd'hui et qui pourraient mettre en difficulté le gouvernement Bush. Du coup, l'euro s'apprécie fortement face au billet vert et franchit la barre de 1,28 dollar, à 1,2803 dollar exactement.Sur le plan économique, on a pris connaissance ce matin des ventes au détail dans la zone euro, qui ont reculé de 0,6% en septembre, donnant une hausse annuelle de 1,4%. En Allemagne, la production industrielle a baissé de 0,3% en septembre, après une hausse de 1,4% en septembre. Du côté du pétrole, le baril de brut de référence WTI se détend légèrement à 59,50 dollars, les rumeurs d'une nouvelle réduction de la production de l'Opep et les attaques sur des infrastructures pétrolières au Nigeria étant contrebalancées par la hausse attendue des stocks de pétrole américains demain.Sur le front des valeurs, EADS accuse la plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-3,05% à 20,66 euros) après l'annonce de l'annulation de la commande de 10 A380 par Fedex qui préfère désormais se tourner vers Boeing où il commande 15 B777 adaptés au transport de fret. Par ailleurs, Airbus a l'intention de réduire de 80% le nombre de ses contrats de sous-traitance.Egalement en retrait, Vivendi perd -1,43% à 29,60 euros, après avoir annoncé un chiffre d'affaires trimestriel un peu inférieur aux attentes. Le groupe a dégagé 4,88 milliards d'euros de facturations au troisième trimestre, en hausse de 0,3% et de 0,8% sur une base comparable. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 4,94 milliards d'euros de facturations. Merrill Lynch a dégradé le titre d'achat à neutre, pour des raisons de valorisation, après la hausse de la valeur de 13% depuis début septembre. Peugeot ne gagne plus que 0,37% à 46,66 euros. Le successeur de Jean-Martin Folz, à la présidence du directoire du groupe, est enfin connu. Il s'agit de Christian Streiff, l'ancient ancien patron d'Airbus.Air France avance de 2,89% à 29,54 euros, après avoir touché un plus haut historique à 29,68. Le trafic passagers de la compagnie aérienne a progressé de 5,6% en octobre. Le coefficient d'exploitation a baissé sur cette même période de 0,3 point à 81,4%.Enfin, Legrand termine en baisse de 2,27% à 21,50 euros, alors qu'on a appris le prochain placement de 40 millions de titres. West LB, Montagu Private Equity et Goldman Sachs, trois actionnaires du groupe, ont l'intention de vendre une partie de leurs actions. Ils détiendront au total, après l'opération, moins de 5% du capital du groupe, dont le flottant sera porté de 20% à 35%. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :