Le Trésor américain tire la sonnette d'alarme sur la crise du subprime

 |   |  270  mots
Selon le secrétaire adjoint au Trésor, les marchés pourraient être loin d'avoir touché le fond, même si une crise systémique ne semble pas d'actualité. La SEC va enquêter sur le rôle des agences de notation dans la crise du marché des crédits hypothécaires.

Face à la tourmente des marchés, les commentaires d'institutionnels se multiplient. Un haut responsable du Trésor américain a mis en garde aujourd'hui quant aux risques d'une poursuite de la crise du subprime. Selon Robert Steel, secrétaire adjoint au Trésor, les turbulences qui agitent les marchés financiers seraient en effet loin d'être terminées. "Je veux souligner devant les décideurs politiques que ce processus est loin d'être achevé", a-t-il déclaré, insistant sur le fait que "les décideurs politiques doivent rester vigilants car des tensions supplémentaires pourraient générer de nouvelles difficultés et entretenir la volatilité".

Selon lui, certains marchés de capitaux américains restent tendus, et la réévaluation en cours des risques est susceptible d'affecter les bilans financiers de certains investisseurs. En revanche ni lui, ni Kevin Warsh, un gouverneur de la Fed qui s'exprimait également devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, n'ont dit craindre "une crise systémique".

De son côté, la SEC, le gendarme boursier américain, a fait savoir qu'elle allait lancer une vaste enquête sur le rôle des agences de notations dans le marché du crédit hypothécaire. Cette dernière sera plus particulièrement centrée sur la notation des actions liées aux prêts hypothécaires, sur les obligations structurées adossées à un portefeuille de créances (CDO), mais également sur les personnes à l'origine de ces prêts, les conflits d'intérêts, le manque de transparence et la volatilité des "ratings" après l'émission des produits.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :