L'inflation britannique ralentit malgré les tensions sur le marché du travail

 |   |  267  mots
L'inflation britannique a ralenti pour le deuxième mois consécutif à 2,5% en mai. Malgré un taux de chômage extrêmement bas (5,5% en avril), les salaires restent contenus.

La hausse des prix à la consommation a ralenti pour le deuxième mois consécutif en mai au Royaume-Uni, à 2,5% sur un an après 2,8% en avril, selon les chiffres rendus publics mardi par l'Office des statistiques nationales (ONS). Ce ralentissement s'explique principalement par la baisse des factures de gaz et d'électricité, a souligné l'ONS. Le déficit extérieur britannique est par ailleurs tombé en avril à son plus bas niveau depuis octobre 2005 à 6,316 milliards de livres (9,33 milliards d'euros).

La fameuse courbe de Phillips, du nom de l'économiste néo-zélandais qui a mis en évidence une relation empirique entre taux de chômage et taux d'inflation, serait elle dépassée? La sagesse de l'inflation britannique est en effet déroutante compte tenu du bas niveau du chômage (5,5% en avril, au sens du Bureau international du travail). Malgré les pénuries de main d'oeuvre constatées dans de nombreux secteurs, "les hausses de salaires n'ont pas connu de dérapage", souligne Raymond Van der Putten, économiste à BNP Paribas. En mars, les salaires affichaient une hausse de 3,8%, soit un niveau similaire à celui constaté l'année dernière.

"Cette tendance, souligne BNP Paribas, résulte en partie du recours plus important à une main d'oeuvre immigrée, notamment en provenance d'Europe centrale et Orientale". Les chefs d'entreprises font toutefois état d'une hausse non négligeable de leurs coûts salariaux, notamment des charges indirectes (cotisation retraite, assurance santé, congés payés). BNP Paribas anticipe donc un nouveau tour de vis monétaire de la Banque d'Angleterre. Son principal taux directeur passerait, selon BNP Paribas, à 5,75% en août.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :