Rassurées par Wall Street et la Fed, les Bourses asiatiques rebondissent

 |   |  405  mots
Les Bourses d'Asie-Pacifique sont reparties à la hausse jeudi après leur passage à vide de la veille. A Tokyo, deuxième place financière mondiale, l'indice Nikkei des valeurs vedettes a terminé sur une reprise de 0,88%, après avoir chuté de 1,69% la veille.A Hong Kong, l'indice Hang Seng a terminé la matinée sur un bond de 2,25%. Toujours à l'heure du déjeuner, Shanghaï s'affichait en hausse de 0,8%. Manille a flambé de 3,4% en clôture, le marché saluant la publication des meilleurs chiffres de la croissance aux Philippines en deux décennies (+7,5% sur un an au deuxième trimestre 2007).Sydney a terminé en hausse de 0,6%, les investisseurs tempérant leur enthousiasme en fin de séance après la publication par Australia & New Zealand Banking Group (ANZ) d'une étude pessimiste sur la crise du "subprime". Taïwan a gagné 1,48%, Wellington 0,57% et Séoul 0,9%. "Le retour à la forme des marchés étrangers mercredi, surtout Wall Street, incitent aux achats ici", a expliqué Grant Williamson, courtier chez Hamilton Hindin Greene en Nouvelle-Zélande. "Mais les gens restent extrêmement nerveux. La volatilité est très élevée et beaucoup d'investisseurs se disent: 'sortons d'ici et restons sur le côté pendant un moment'", a-t-il rajouté.Wall Street avait nettement rebondi mercredi, le Dow Jones clôturant en hausse de 1,90% et le Nasdaq de 2,50%.La Bourse de New York a profité de la publication par le Wall Street Journal d'une lettre du président de la banque centrale américaine (Fed). Ben Bernanke y répétait que la Fed est prête à agir "en fonction des besoins" pour permettre à l'économie d'absorber les turbulences financières.Partout dans le monde, cette nouvelle a été bien reçue par les courtiers qui attendent une baisse des taux d'intérêt lors de la réunion de la Fed du 18 septembre. "Les actions en Asie ont suivi Wall Street et se sont rétablies, car le marché est persuadé que la Fed va résoudre la crise", a expliqué Toshihiro Matsuno, analyste chez SMBC Friend Securities à Tokyo.Les places financières mondiales ont essuyé de fortes pertes ces dernières semaines, les investisseurs redoutant une contagion de la crise du marché des crédits immobiliers à risque ("subprimes") aux Etats-Unis. Ils craignent que les défauts de paiement ne déstabilisent l'ensemble du marché mondial du crédit et que l'économie elle-même finisse par subir un net ralentissement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :