Natixis et la chinoise Industrial Bank envisagent une coentreprise

 |   |  217  mots
Rapprochement franco-chinois en perspective dans le secteur bancaire. Industrial Bank, un établissement de taille moyenne mais en forte croissance, devrait engager des négociations avec son homologue français Natixis en vue d'une alliance dans la getsion d'actifs. La banque chinoise entamera également le dialogue avec un tiers intervenant, son compatriote Xiamen Jian Fa Co, basé dans la province méridionale du Fujian. Un marché porteur. Le marché de la gestion d'actifs est en plein essor en Chine grâce à l'envolée de la Bourse de Shanghai qui a accumulé cet été les records. Autre facteur de croissance de ce marché : la politique de dérèglementation mise en oeuvre par le gouvernement. Depuis juillet dernier, les sociétés chinoises de gestion de fonds ou de courtage sont autorisées à placer les fonds de leurs clients à l'étranger.Industrial Bank, détenue à 13% par Hang Seng Bank, est cotée depuis février 2007. Au 31 décembre 2006, la banque chinoise affichait un total d'actifs de 617,7 milliards de yuans (60,2 milliards d'euros).Le groupe bancaire a enregistré un bénéfice net en forte hausse au premier semestre, à 3,64 milliards de yuans (355 millions d'euros), un chiffre qui a plus que doublé par rapport à l'an dernier.A la Bourse de Paris, le titre Natixis bondit de 4,67 %, à 5,47 euros, en milieu de matinée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :