Tesco seul en lice pour racheter la chaîne de jardinerie Dobbies Gardens

 |   |  516  mots
La bagarre pour le contrôle de la chaîne de jardinerie Dobbies Garden semble toucher à sa fin. West Coast qui avait jusqu'à jeudi soir pour faire savoir s'il souhaitait surenchérir sur l'offre de Tesco a décidé de jeter l'éponge. Le 8 juin dernier, le numéro un de la grande distribution au Royaume-Uni, avait lancé une OPA acceptée par la direction de Dobbies, d'un montant de 1.500 pence par action, soit bien au dessous du cours du titre à cette époque. Cette proposition avait fait réagir l'un des principaux actionnaires de Dobbies, le milliardaire Tom Hunter, qui le 20 juin s'était emparé de 418.000 actions supplémentaires de Dobbies, portant à plus de 25% sa part dans le capital de la chaîne de magasins de jardinage, un seuil qui lui permettait de contrecarrer l'OPA de Tesco.En réaction, Tesco avait alors abaissé le seuil de réussite de son offre d'achat de 75% à 50% du capital, ce qui lui permettrait d'avoir le contrôle capitalistique du groupe, mais n'empêcherait pas Tom Hunter d'en perturber la gestion. West Coast a critiqué l'arrangement passé entre les dirigeants de Dobbies et le géant de la distribution."Les intérêts de tous les actionnaires auraient été mieux servis si le conseil d'administration de Dobbies avait créé un cadre qui permettait qu'un processus d'offre plus compétitif soit mis en place et s'il avait pensé à attirer (...) d'autres enchérisseurs potentiels dans la perspective de faire croître le capital des actionnaires" a déclaré West Coast dans un communiqué.De son côté, Tesco, qui a repoussé son offre au 19 août, a annoncé jeudi avoir déjà recueilli le soutien de 32,6% des actionnaires de Dobbies. Dans un communiqué publié à la suite du désistement de West Coast, Dobbies a déclaré qu'il allait envoyer vendredi une lettre à ses actionnaires pour les enjoindre à accepter l'offre de rachat du géant de la distribution. "C'est une excellente offre et elle est dans le meilleur intérêt des actionnaires", a déclaré le conseil d'administration de Dobbies, qui souligne que cette offre est également la seule qu'ait reçu le groupe et qu'elle ne pourra pas être revue à la hausse par Tesco."Si cette offre échoue, le conseil croit que cela aura des répercussions défavorables cruciales sur le cours de l'action Dobbies", ont finalement conclu les dirigeants de l'entreprise.Tesco qui cherche à développer une offre non alimentaire a l'intention de garder l'enseigne écossaise Dobbies Garden, veut même accroître le nombre de magasins au Royaume-Uni et capitaliser sur "la popularité grandissante du jardinage et la tendance favorable aux produits écologiques ". Dobbies exploite 21 magasins en Angleterre et en Ecosse. "En offrant des produits comme des collecteurs d'eau de pluie, du compost ou des engrais organiques, les jardineries peuvent répondre à cette demande croissante", affirme le directeur général de Tesco, Terry Leahy, Les jardoneries " peuvent aussi fournir un accès à d'autres produits comme les isolants pour la maison, les éoliennes domestiques, les panneaux solaires ou les pompes à chaleur par capteur de sol", a-t-il précisé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :