Le CAC40 termine en hausse après le geste surprise de la Fed

Après avoir commencé la semaine par un krach boursier, les places boursières européennes ont repris des couleurs aujourd'hui, grâce à l'intervention surprise et d'envergure de la Réserve Fédérale Américaine. Elle a baissé de trois quarts de point son principal taux directeur. Le CAC 40 termine en hausse de 2,07% à 4.842 points. Londres progresse de 2,9%. Francfort est, lui, quasi stable, en baisse de 0,31%. New-York est toujours dans le rouge mais la baisse de 1,24% est bien plus limitée qu'on pouvait le craindre.

Après avoir commencé la semaine par un krach boursier, les places boursières européennes ont repris des couleurs aujourd'hui, grâce à l'intervention surprise et d'envergure de la Réserve Fédérale Américaine. La banque centrale des Etats-Unis a baissé de trois quarts de point son principal taux directeur.

Le CAC 40 termine ainsi en hausse de 2,07% à 4.842 points. Londres de 2,9% et Francfort quasi-stable en baisse de seulement 0,31%. A New-York on est toujours dans le rouge mais la baisse de 1,24% est bien plus limitée qu'on pouvait le craindre.

C'est Arcelor Mittal qui signe ce soir la meilleure performance du CAC 40 avec une hausse de 8,99% à 41,34 euros. Le titre a repris des couleurs après sa chute hier de plus de 11%.

Schneider Electric est également en très nette hausse de 7,10% à 76,90 euros. Le marché salue la progression de son chiffre d'affaires 2007 de plus de 26% à 17 milliards d'euros. Pour 2008, le groupe table sur une hausse de 6 à 8% de sa croissance organique.

Malgré de très mauvais quatrièmes trimestres pour Wachovia et Bank of America, les valeurs bancaires à Paris ont repris des belles couleurs, après avoir plongé ces deux dernières séances. Dexia grimpe de 6,9% à 14,87 euros. Le Crédit Agricole gagne 6,61% à 19,67 euros. BNP Paribas reprend 6,28% à 66,65 euros. La Société Générale prend 5,06% à 82,50 euros. Natixis grimpe de 12,41% à 11,95 euros.

EADS se trouve dans le vert avec une hausse de 3,45% à 16,45 euros. Sa filiale Airbus a remporté deux importantes commandes, celle de 46 appareils de la part de la compagnie brésilienne TAM pour 7 milliards de dollars, tandis que China Airlines commandait 14 A350 pour 3,22 milliards de dollars.

Très nets rebonds aussi pour Vinci avec une hausse de 6,7% à 44,59 euros et pour Air France KLM qui prend 6,79% à 18,85 euros.

Du côté des baisses, Gaz de France signe la plus forte chute de l'indice parisien avec -5,66% à 34,80 euros. Le tribunal de grande instance de Paris a condamné le groupe à fournir davantage d'informations au CCE de Gaz de France sur le projet de fusion avec Suez, au risque de retarder encore celle-ci. Suez perd de son côté 2,52% à 40,15 euros. EDF perd 5,21% à 68 euros. Selon les Echos, le gouvernement bloquerait la hausse de 25% des tarifs demandée par EDF pour les entreprises.

C'est la dégringolade pour Alcatel-Lucent, à cause d'une moins bonne recommandation de Goldman Sachs. Le groupe perd 4,06% à 4,06 euros. La banque vise un objectif de cours de 3 euros.

PSA Peugeot Citroën qui avait bien résisté hier au krach boursier repart dans le rouge notamment sous l'effet de prises de bénéfices avec une perte de 2,86% à 47,42 euros.

Sur le SRD, chute libre de 15,53% à 5,33 euros pour le fabricant de composants pour l'industrie des semi-conducteurs Soitec. La Bourse sanctionne la chute de 15,9% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre de son exercice.

Les cours du pétrole regagnent un peu de terrain. Le WTI se fixe à 88,62 dollars. Le Brent coûte 87,82 dollars. L'euro s'est repris nettement face au dollar après l'intervention surprise de la Fed et cote 1,4612 dollar pour 1 euro.

(Egalement disponible en vidéo sur votre site)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.