Le CAC 40 descend vers les 4.600 points

La Bourse de Paris termine nettement dans le rouge ce mercredi soir. Le CAC 40 cède 1,44% à 4.618 points.

Dans une Bourse de Paris déprimée ce mercredi avec un CAC 40 qui cède 1,34% à 4.618 points, le secteur bancaire a particulièrement souffert. Le marché a réagi à la publication hier soir d'une note négative par Goldman Sachs sur les banques américaines. Et les résultats décevants de Morgan Stanley au deuxième trimestre publiés cet après midi n'ont pas rassuré les investisseurs. Du coup, à Paris, Dexia a reculé de 4,83% à 13,19 euros. C'est la plus forte baisse du CAC. Le Crédit Agricole a cédé 3,89% à 13,31 euros. La Société Générale a perdu 3,11% à 58,13 euros. BNP Paribas est en baisse de 2,91% à 61,74 euros.

Michelin est également très mal orienté. Le champion français des pneumatiques cède 4,65% à 48,97 euros. Le groupe a annoncé être monté à 8,9% du capital du sud-coréen Hankook dans le cadre d'un accord entre les deux sociétés qui remonte à 2003.

Mauvaise journée aussi pour le fabricant de matériaux de construction Saint Gobain, qui pâtit de prises de bénéfices. Le titre recule ce soir de 3,57% à 42,57 euros.

Dans le rouge également, EADS qui décroche de 3,42% à 13,55 euros. On a appris que l'ancien directeur général du groupe, Jean-Paul Gut, a été mis en examen dans l'affaire des délits d'initiés. Par ailleurs, la filiale d'EADS, Airbus, connaît de nouveaux retards dans son programme de l'avion militaire A 400 M.

France Télécom est aussi orienté à la baisse. L'action cède 2,2% à 18,14 euros. Selon des informations de la presse anglo-saxonne, l'opérateur français envisagerait de relever son offre en cash sur le scandinave Teliasonera.

A l'inverse, du côté des hausses, le spécialiste de l'optique Essilor s'installe en tête du CAC et gagne 1,22% à 40,53 euros.

A noter aussi la progression de Sanofi-Aventis qui gagne 0,9% à 42,43 euros. Le groupe pharmaceutique s'est lancé dans la course au rachat du fabricant de génériques tchèque Zentiva dont il détient déjà 25%. Montant de l'opération : environ 1,7 milliard d'euros, soit 10% de plus que l'autre offre lancée par le fonds tchèque PPF.

Egalement dans le vert, Gaz de France et Suez, qui doivent bientôt fusionner : +0,22% à 45 euros pour Suez et +0,21% à 42,36 euros pour GDF.

Toujours dans le secteur énergétique, EDF résiste à la baisse du marché. Le titre est stable en hausse de 0,09% à 62,46 euros grâce à un relèvement d'objectif de cours de Lehman Brothers.

Sur le reste du SRD, c'est Soitec qui accuse la plus forte baisse sur des prises de bénéfices. Le titre chute de 6,01% à 4,53 euros.

Enfin sur les marchés des devises et du pétrole, les cours de l'or noir sont en baisse, après le recul moins fort qu'attendu des stocks hebdomadaires américains. Le baril WTI américain s'échange à 132,43 dollars à New York. De son côté, le baril de Brent de la mer du nord est à 132,66 dollars à Londres. Sur les changes, 1 euro vaut 1,5502 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.